Différences entre versions de « Page:Balzac - Une rue de Paris et son habitant, 1845.djvu/7 »

m
o
m (o)
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
__NOEDITSECTION__
 
__NOEDITSECTION__
  +
<BR>
 
  +
<BR>
 
 
__TOC__
 
__TOC__
  +
<BR>
 
  +
<BR>
 
 
===<center>I</center>===
 
===<center>I</center>===
 
<center>PHYSIONOMIE DE LA RUE</center>
 
<center>PHYSIONOMIE DE LA RUE</center>
  +
<BR>
 
  +
<BR>
 
  +
 
Paris a des rues courbes, des rues qui serpentent ; mais peut-être ne compte-t-il que la rue Boudreau, dans la Chaussée-d’Antin, et, près du Luxembourg, la rue
 
Paris a des rues courbes, des rues qui serpentent ; mais peut-être ne compte-t-il que la rue Boudreau, dans la Chaussée-d’Antin, et, près du Luxembourg, la rue
 
Duguay-Trouin, qui figurent exactement une équerre. La rue Duguay-Trouin étend une de ses deux branches sur la rue de l’Ouest, et l’autre sur la rue de Fleurus.
 
Duguay-Trouin, qui figurent exactement une équerre. La rue Duguay-Trouin étend une de ses deux branches sur la rue de l’Ouest, et l’autre sur la rue de Fleurus.