« Fêtes galantes (1902)/Les ingénus » : différence entre les versions

aucun résumé de modification
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
 
 
<pre class="verse">
:Les hauts talons luttaient avec les longues jupes,
:En sorte que, selon le terrain et le vent,
:Parfois luisaient des bas de jambes, trop souvent
:Interceptés ! - et nous aimions ce jeu de dupes.
 
:Parfois aussi le dard d'un insecte jaloux
:Les hauts talons luttaient avec les longues jupes,
:Inquiétait le col des belles sous les branches,
:En sorte que, selon le terrain et le vent,
:Et c'étaient des éclairs soudains de nuques blanches,
:Parfois luisaient des bas de jambes, trop souvent
:Et ce régal comblait nos jeunes yeux de fous.
:Interceptés ! - et nous aimions ce jeu de dupes.
 
:Le soir tombait, un soir équivoque d'automne :
 
:Les belles, se pendant rêveuses à nos bras,
:Parfois aussi le dard d'un insecte jaloux
:Dirent alors des mots si spécieux, tout bas,
:Inquiétait le col des belles sous les branches,
:Que notre âme, depuis ce temps, tremble et s'étonne.
:Et c'étaient des éclairs soudains de nuques blanches,
</pre>
:Et ce régal comblait nos jeunes yeux de fous.
 
 
:Le soir tombait, un soir équivoque d'automne :
:Les belles, se pendant rêveuses à nos bras,
:Dirent alors des mots si spécieux, tout bas,
:Que notre âme, depuis ce temps, tremble et s'étonne.
166 167

modifications