« Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/378 » : différence entre les versions

m (→‎top : remplacement: montresde → montres de)
Balises : Problématique Modification par mobile Modification par le web mobile
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page à problème
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
et d’argent à lraigle de sable, membrée de gueules (Sceau 1331). Baude, amiral de Bretagne en 1351.


Coupé d’or et d’argent à l'aigle de sable, membrée de gueules (Sceau 1331).
Dorigny, voyez Origny (d’).
''Baude'', amiral de Bretagne en 1351.


{{AN|
Doriveau (orig. du Poitou), s{{e|r}} dela Chartière, eu l’Ile de Bouin, — de la Bassetière,
{{sc|Dorigny}}, ''voyez'' {{sc|Origny (d’)}}.}}
{{AN|
{{sc|Doriveau}} (orig. du Poitou), s{{e|r}} dela Chartière, eu l’Ile de Bouin, — de la Bassetière, — du Fief-Cadoua.}}


Déb. réf. 1668, ress. de Nantes.
— du Fief-Cadoua.

Déb. réf. 1668, resa. de Nantes.


D’azur au chevron d’or, accomp. en chef de trois étoiles rangées d’argent et en pointe d’un lion de même (Arm. 1696). Un sénéchal de Chalais en 1696.
D’azur au chevron d’or, accomp. en chef de trois étoiles rangées d’argent et en pointe d’un lion de même (Arm. 1696). Un sénéchal de Chalais en 1696.
{{AN|

Dorlodot (orig. de Champagne), s{{e|r}} d’Armont.
{{sc|Dorlodot}} (orig. de Champagne), s{{e|r}} d’Armont.}}


D’azur au croissant d’argent, accomp. de trois étoiles d’or (Arm. 1696).
D’azur au croissant d’argent, accomp. de trois étoiles d’or (Arm. 1696).
{{AN|
{{sc|Dornec}}, s{{e|r}} de la Villeneuve, par. de Ploëzal, — de Coetréven, — de Kerébartz, par. de Pommerit-Jaudy.}}


Dornec, s{{e|r}} de la Villeneuve, par. de Ploëzal, de Coetréven, — de Kerébartz, par. de Pommerit-Jaudy.
Réf. et montres de 1481 à 1543, par. de Poramerit, Ploëzal et Quimper-Guézennec, év. de Tréguier.

Rét.et montres de 1481 à 1543, par.dePoramerit, Ploëzal et Quimper-Guézennec, év. de Tréguier.


De sable au chevron d’argent, accomp. de trois mains dextres apaumées de même en pal.
De sable au chevron d’argent, accomp. de trois mains dextres apaumées de même en pal.
{{AN|

Dorson, voyez Thomas.
{{sc|Dorson}}, ''voyez'' {{sc|Thomas}}.}}
{{AN|

Dorvaix (orig. d’Anjou), s{{e|r}} du riessix.
{{sc|Dorvaix}} (orig. d’Anjou), s{{e|r}} du Plessix.}}
Déb. réf. 1669, ress. de Rennes.
Déb. réf. 1669, ress. de Rennes.
{{AN|
{{sc|Dos (le)}}, s{{e|r}} du Vaurouault, par. de Pleurtuit, — de la Fleurie, — de Belleville, — de la Villeaumeloing.}}


Anc. ext., réf. 1668, sept gén., réf. et montres de 1423 à 1513, par. de Pleurtuit et Hénan-Bihen, év. de Saint-Malo et Saint-Brieuc. D’argent à trois écussons de gueules.
Dos (le), s{{e|r}} du Vaurouault, par. de Pleurtuit, — de la Fleurie, — de Belleville, — de la Yilleaumeloing.
''Jean'', vivant en 1513 épouse Jeanne Martel.

{{AN|
Anc. ext., réf. 1668, septgén., réf. et montres de 1423 à 1513, par. de Pleurtuit et Hénan-Bihen, év. de Saint-Malo et Saint-Brieuc. D’argent à trois écussons de gueules. Jean, vivant en 1513 épouse Jeanne Martel.
{{sc|Dot (le)}}, par. de Plouescat.}}

Dot (le), par. de Plouescat.


Déb., réf. 1669, ress. de Lesneven.
Déb., réf. 1669, ress. de Lesneven.


D’or à trois macles d’azur en pal l’une l’autre, accomp. de deux vergettes vivrées de gueules (Arm. 1696). François, avocat à la Cour en 1669.
D’or à trois macles d’azur en pal l’une l’autre, accomp. de deux vergettes vivrées de gueules (Arm. 1696).
''François'', avocat à la Cour en 1669.

{{AN|
Douarain (le), s{{e|r}} de Cambrigo, par. de Monterblanc, — du Tertre, — du Chène-Orain, par. de Ploërmel, — de * Trévélec, — de Bois-Bas, par. de Baden, — de la VilleNéant, par. de Sérent, — de la Touraille, de Lémo et de Beauregard, par. d’Augan,
{{sc|Douarain (le)}}, s{{e|r}} de Cambrigo, par. de Monterblanc, — du Tertre, — du Chène-Orain, par. de Ploërmel, — de * Trévélec, — de Bois-Bas, par. de Baden, — de la VilleNéant, par. de Sérent, — de la Touraille, de Lémo et de Beauregard, par. d’Augan, — de Beauvais, — de la Tieulaye et des Marchix, par. de Campénéac.}}

— de Beauvais, — de la Tieulaye et des Marchix, par. de Campénéac.


Anc. ext., réf. 1668, dix gén., réf. et montres de 1427 à 1513, par. de Monterblanc, év. de Vannes, Ploërmel et Augan, év. de Saint-Malo.
Anc. ext., réf. 1668, dix gén., réf. et montres de 1427 à 1513, par. de Monterblanc, év. de Vannes, Ploërmel et Augan, év. de Saint-Malo.
1 074

modifications