« Page:Jules Verne - L’Île mystérieuse.djvu/335 » : différence entre les versions

État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 3 : Ligne 3 :




«Un naufragé ! s’écria Pencroff, abandonné à quelques cents milles de nous sur cette île Tabor ! Ah ! monsieur Cyrus, vous ne vous opposerez plus maintenant à mon projet de voyage !
« Un naufragé ! s’écria Pencroff, abandonné à quelques cents milles de nous sur cette île Tabor ! Ah ! monsieur Cyrus, vous ne vous opposerez plus maintenant à mon projet de voyage !


— Non, Pencroff, répondit Cyrus Smith, et vous partirez le plus tôt possible.
— Non, Pencroff, répondit Cyrus Smith, et vous partirez le plus tôt possible.
Ligne 21 : Ligne 21 :
— Et cela ne vous semble pas bizarre ? demanda Cyrus Smith à Pencroff.
— Et cela ne vous semble pas bizarre ? demanda Cyrus Smith à Pencroff.


— Cela me semble heureux, voilà tout, répondit le marin. Est-ce que vous voyez quelque chose d’extraordinaire à cela, Monsieur Cyrus ? Cette bouteille, il fallait bien qu’elle allât quelque part, et pourquoi pas ici aussi bien qu’ailleurs ?
— Cela me semble heureux, voilà tout, répondit le marin. Est-ce que vous voyez quelque chose d’extraordinaire à cela, monsieur Cyrus ? Cette bouteille, il fallait bien qu’elle allât quelque part, et pourquoi pas ici aussi bien qu’ailleurs ?
84 322

modifications