Différences entre les versions de « Page:Pascal - Oeuvres complètes, II.djvu/147 »

aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 20 : Ligne 20 :
 
Il la prend d’un axiome communément reçu des théologiens ; à savoir, que Jésus-Christ n’a point laissé dans le christianisme de nouveaux
 
Il la prend d’un axiome communément reçu des théologiens ; à savoir, que Jésus-Christ n’a point laissé dans le christianisme de nouveaux
 
préceptes moraux, et n’a point décidé les cas particuliers auxquels il seroit permis ou défendu de tuer. D’où il s’ensuit que les théologiens
 
préceptes moraux, et n’a point décidé les cas particuliers auxquels il seroit permis ou défendu de tuer. D’où il s’ensuit que les théologiens
chrétiens doivent se servir de la lumière naturelle, aidée de celle de la
+
chrétiens doivent se servir de la lumière naturelle, aidée de celle de la foi, pour les résolutions qu'ils donnent touchant l’homicide, encore qu’ils ne trouvent pas ces cas décidés dans l’Ancien ou dans le Nouveau Testament. Saint Thomas a suivi cet axiome commun (1-2 , quaest. cvm ,
foi, pour les résolutions qu‘ils donnent touchant l’homicide, encore
 
qu’ils ne`trouvent pas ces cas décidés dans i’Ancien ou dans le Nouveau
 
Testament. Saint Thomas a suivi cet axiome commun (1-2 , quaest. cvm ,
 
 
art. 12), et tient que Jésus—C.hrist n’a point laissé aux chrétiens de nouveaux
 
art. 12), et tient que Jésus—C.hrist n’a point laissé aux chrétiens de nouveaux
 
préceptes !uoraux.» Sur quoi il cite a la marge ces paroles de
 
préceptes !uoraux.» Sur quoi il cite a la marge ces paroles de