Différences entre les versions de « Page:Bouillet - Chassang - Dictionnaire universel d'histoire-geo - 1878 - P2 - H-P.djvu/340 »

aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
a été contestée par les mieux informés de ses biographes. On a d'elle quelques écrits : ''l'Esprit de l'Institut des filles de St-Louis'', 1699, des ''Proverbes'', publiés par Monmerqué, 1849, des Lettres, publ. par Labeaumelle en 1756, mais d'une manière infidèle, et une Correspondance avec Mme des Ursins, 1826, 4 v. ïn-8. Ses écrits ont été réunis pour la 1" fois par Th.. La-vallée, sous le titre i'OMuvres de Mme de Maintenon, collationnées sur les manuscrits ou sur des copies authentiques, Paris, 1854-56,10 vol. in-12. Son style se distingue par une élégante simplicité, par la netteté , la justesse et par la force de la raison. Ses Zettres surtout sont remarquables par l'urbanité, la bienveillance et la sagesse des conseils et des réflexions. On doit à Labeaumelle de curieux Mémoires sur Mme de Maintenon, 1756, 6 vol. in-12, et au duc de Noailles une Histoire de Mme de Maintenon, 1848, 2 v. 8°.
+
a été contestée par les mieux informés de ses biographes. On a d'elle quelques écrits : ''l'Esprit de l'Institut des filles de St-Louis'', 1699, des ''Proverbes'', publiés par Monmerqué, 1849, des ''Lettres'', publ. par Labeaumelle en 1756, mais d'une manière infidèle, et une ''Correspondance avec Mme des Ursins'', 1826, 4 v. ïn-8. Ses écrits ont été réunis pour la 1{{re}} fois par Th. Lavallée, sous le titre d’''Œuvres de Mme de Maintenon'', collationnées sur les manuscrits ou sur des copies authentiques, Paris, 1854-56, 10 vol. in-12. Son style se distingue par une élégante simplicité, par la netteté, la justesse et par la force de la raison. Ses ''Lettres'' surtout sont remarquables par l'urbanité, la bienveillance et la sagesse des conseils et des réflexions. On doit à Labeaumelle de curieux ''Mémoires sur Mme de Maintenon'', 1756, 6 vol. in-12, et au duc de Noailles une ''Histoire de Mme de Maintenon'', 1848, 2 v. 8°.
   
 
MAIRAN (J. J. DORTons de), physicien, mathématicien et littérateur, né à Beziers en 1678, mort en 1771, fonda, avec le D* Bouillet, l'Académie de Béziers, fut élu en 1718 membre de l'Académie des sciences, et devint après Fontenelle secrétaire perpétuel de cette compagnie (1740). Il fut chargé avec Varignon de proposer un procédé pour le jaugeage des vaisseaux qui prévint les fraudes et les réclamations ; ils visitèrent à cet effet les principaux ports de la Méditerranée; leur projet fut accueilli par l'Académie, et sanctionné par le roi. On a de Mairan : Dissertation sur la glace, Paris, 1749; Traité de l'aurore boréale, 1731; Lettres au P. Parennin, 1770; Éloges des membres de l'Académie des sciences, 1747; Lettres à Malebranche, et de nombreux mémoires dans le recueil de l'Académie des sciences.
 
MAIRAN (J. J. DORTons de), physicien, mathématicien et littérateur, né à Beziers en 1678, mort en 1771, fonda, avec le D* Bouillet, l'Académie de Béziers, fut élu en 1718 membre de l'Académie des sciences, et devint après Fontenelle secrétaire perpétuel de cette compagnie (1740). Il fut chargé avec Varignon de proposer un procédé pour le jaugeage des vaisseaux qui prévint les fraudes et les réclamations ; ils visitèrent à cet effet les principaux ports de la Méditerranée; leur projet fut accueilli par l'Académie, et sanctionné par le roi. On a de Mairan : Dissertation sur la glace, Paris, 1749; Traité de l'aurore boréale, 1731; Lettres au P. Parennin, 1770; Éloges des membres de l'Académie des sciences, 1747; Lettres à Malebranche, et de nombreux mémoires dans le recueil de l'Académie des sciences.
23 313

modifications