Différences entre les versions de « Page:Bouillet - Chassang - Dictionnaire universel d'histoire-geo - 1878 - P2 - H-P.djvu/334 »

aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
Le nom de Magnésie est commun à plusieurs autres villes de l'antiquité, parmi lesquelles : ''Magnesia ad Mæandrum'', auj. ''Ghuzel Hissar'', en Lydie, à l'O. de Tralles, colonie des Magnésiens de Thessalie : cette ville fut donnée à Thémistocle par Artaxerce; — ''Magnesia ad Sipylum'', auj. ''Manika'' ou ''Mansa'', aussi en Lydie, au pied du Sipyle, et sur l'Hermus, célèbre par la vict. de Scipion l'Asiatique sur Antiochus III, roi de Syrie, 190 av. J.-C. On trouvait sur son territoire beaucoup d'aimant : c'est de là, dit-on, que l'aimant a été nommé ''magnes'', pierre de Magnésie.
 
Le nom de Magnésie est commun à plusieurs autres villes de l'antiquité, parmi lesquelles : ''Magnesia ad Mæandrum'', auj. ''Ghuzel Hissar'', en Lydie, à l'O. de Tralles, colonie des Magnésiens de Thessalie : cette ville fut donnée à Thémistocle par Artaxerce; — ''Magnesia ad Sipylum'', auj. ''Manika'' ou ''Mansa'', aussi en Lydie, au pied du Sipyle, et sur l'Hermus, célèbre par la vict. de Scipion l'Asiatique sur Antiochus III, roi de Syrie, 190 av. J.-C. On trouvait sur son territoire beaucoup d'aimant : c'est de là, dit-on, que l'aimant a été nommé ''magnes'', pierre de Magnésie.
   
'''MAGNOL''' (Pierre), médecin et botaniste, né à Montpellier en 1638, mort en 1715, fut nommé, sur la recommandation de Fagon et de Tournefort, professeur de botanique au jardin royal de sa ville natale. On a de lui : Boianicum Monspeliense, Lyon, 1676; Prodrornus historîœ generalis planlarum, 1689; Horlus regius Monspeliensis, 1697 ; Noyus Characler plantarum, 1720, posthume. C'est à lui qu'on doit la 1{{re}} idée des familles botaniques naturelles. Linné a donné le nom de Magnolia à un genre d'arbres de l'Amérique qui fait auj. l'ornement de nos jardins.
+
'''MAGNOL''' (Pierre), médecin et botaniste, né à Montpellier en 1638, mort en 1715, fut nommé, sur la recommandation de Fagon et de Tournefort, professeur de botanique au jardin royal de sa ville natale. On a de lui : ''Botanicum Monspeliense'', Lyon, 1676; ''Prodromus historiæ generalis planlarum'', 1689; ''Hortus regius Monspeliensis'', 1697; ''Novus Character plantarum'', 1720, posthume. C'est à lui qu'on doit la 1{{re}} idée des familles botaniques naturelles. Linné a donné le nom de ''Magnolia'' à un genre d'arbres de l'Amérique qui fait auj. l'ornement de nos jardins.
   
'''MAGNUM''' PROMONTORIUM (c.-à-d. Grand cap), nom latin de plusieurs caps dans l'antiquité. Le plus important était en Lusitanie, au N. O. d'Olisippo (Lisbonne). C'est auj. le cap Hoca.
+
'''MAGNUM''' PROMONTORIUM (c.-à-d. ''Grand cap''), nom latin de plusieurs caps dans l'antiquité. Le plus important était en Lusitanie, au N. O. d'Olisippo (Lisbonne). C'est auj. le cap ''Roca''.
   
'''MAGNUS I''', surnommé Ladulos, roi de Suède, né en 1240, mort en 1290, était le 2° fils de Birger, et monta sur le trône en 1275 , au préjudice de son frère aîné Valdemar, qu'il condamna à une prison perpétuelle. Les grands ayant massacré son favori Ingman et même menacé la reine, il dissimula son ressentiment et invita leurs chefs à un festin, mais il les fit saisir et décapiter à mesure qu'ils arrivaient. Il fit des lois contre les voleurs et assura si bien le respect des propriétés qu'on le surnomma; la Serrure des granges (c'est ce que veut dire ladulos).
+
'''MAGNUS I''', surnommé ''Ladulos'', roi de Suède, né en 1240, mort en 1290, était le 2° fils de Birger, et monta sur le trône en 1275 , au préjudice de son frère aîné Valdemar, qu'il condamna à une prison perpétuelle. Les grands ayant massacré son favori Ingman et même menacé la reine, il dissimula son ressentiment et invita leurs chefs à un festin, mais il les fit saisir et décapiter à mesure qu'ils arrivaient. Il fit des lois contre les voleurs et assura si bien le respect des propriétés qu'on le surnomma; la Serrure des granges (c'est ce que veut dire ladulos).
   
 
MAGNUS II, surnommé Smek (le Trompé), roi de Suède, fils du duc Éric, né en 1316, succéda dès 1319 à Birger, fils de Ladulos, à l'âge de 4 ans, mais ne commença à régner qu'en 1337. Pendant sa minorité le Sénat avail réuni à la couronne la Scanie, la Blékingie et le Halland : Magnus se laissa persuader de les abandonner au Danemark : c'est ce qui lui valut son surnom. Il fut obligé de céder ses États, en 1363, au duc Albert de Mecklembourg. Il mourut en Norvège en 1374.
 
MAGNUS II, surnommé Smek (le Trompé), roi de Suède, fils du duc Éric, né en 1316, succéda dès 1319 à Birger, fils de Ladulos, à l'âge de 4 ans, mais ne commença à régner qu'en 1337. Pendant sa minorité le Sénat avail réuni à la couronne la Scanie, la Blékingie et le Halland : Magnus se laissa persuader de les abandonner au Danemark : c'est ce qui lui valut son surnom. Il fut obligé de céder ses États, en 1363, au duc Albert de Mecklembourg. Il mourut en Norvège en 1374.
23 313

modifications