Différences entre les versions de « Page:Bouillet - Chassang - Dictionnaire universel d'histoire-geo - 1878 - P2 - H-P.djvu/334 »

aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
[[w:Magnence|'''MAGNENCE''']], ''Flavius Magnentius'', Franc de nation, fut fait prisonnier fort jeune par les Romains, prit du service dans leur armée et devint capitaine des gardes de l'empereur Constant. Profitant de l'indolence de ce prince, il revêtit la pourpre à Augustodunum (Autun) en 349, et battit Constant, qui périt en fuyant vers les Pyrénées (350); puis, marchant sur Rome, il y défit et tua Népotien, autre usurpateur, et proposa à Constance II de le reconnaître empereur d'Occident. Celui-ci pour toute réponse marcha contre lui, le battit à Mursa sur la Drave en Illyrie et le contraignit à prendre la fuite. Magnence, voyant ses affaires désespérées, se donna la mort à Lyon, en 353.
 
[[w:Magnence|'''MAGNENCE''']], ''Flavius Magnentius'', Franc de nation, fut fait prisonnier fort jeune par les Romains, prit du service dans leur armée et devint capitaine des gardes de l'empereur Constant. Profitant de l'indolence de ce prince, il revêtit la pourpre à Augustodunum (Autun) en 349, et battit Constant, qui périt en fuyant vers les Pyrénées (350); puis, marchant sur Rome, il y défit et tua Népotien, autre usurpateur, et proposa à Constance II de le reconnaître empereur d'Occident. Celui-ci pour toute réponse marcha contre lui, le battit à Mursa sur la Drave en Illyrie et le contraignit à prendre la fuite. Magnence, voyant ses affaires désespérées, se donna la mort à Lyon, en 353.
   
'''MAGNÉSIE''', Magnesia, contrée de Thessalie, au S. E., entre le golfe Pagasétique et la mer de Thrace, se terminait par une presqu'île qui s'avançait dans la mer %ée, vers l'Eubée; ch.-l., Démétriade. Le pays tirait son nom d'une ville de Magnésie, située sur la côte E., d'où l'on a rapporté en 1854 de beaux bas-reliefs en marbre pentélique, provenant d'un temple de Diane, et qui sont au Musée du Louvre.
+
'''MAGNÉSIE''', ''Magnesia'', contrée de Thessalie, au S. E., entre le golfe Pagasétique et la mer de Thrace, se terminait par une presqu'île qui s'avançait dans la mer Égée, vers l'Eubée; ch.-l., Démétriade. Le pays tirait son nom d'une ville de Magnésie, située sur la côte E., d'où l'on a rapporté en 1854 de beaux bas-reliefs en marbre pentélique, provenant d'un temple de Diane, et qui sont au Musée du Louvre.
   
Le nom de Magnésie est commun à plusieurs autres villes de l'antiquité, parmi lesquelles : Magnesia ad Mœandrum, auj. Ghusel Hissar,en Lydie, à l'O. de Tralles, colonie des Magnésiens de Thessalie : cette ville fut donnée à Thémistocle par Artaxerce ; — Magnesia ad Sipylum, auj. Manika ou Mansa, aussi en Lydie, au pied du Sipyle, et sur l'Hermus, célèbre par la vict. de Scipion l'Asiatique sur Antiochus III, roi de Syrie, 190 av. J.-C. On trouvait sur son territoire beaucoup d'aimant : c'est de là, dit-on, que l'aimant a été nommé magnes, pierre de Magnésie.
+
Le nom de Magnésie est commun à plusieurs autres villes de l'antiquité, parmi lesquelles : ''Magnesia ad Mæandrum'', auj. ''Ghuzel Hissar'', en Lydie, à l'O. de Tralles, colonie des Magnésiens de Thessalie : cette ville fut donnée à Thémistocle par Artaxerce; — ''Magnesia ad Sipylum'', auj. ''Manika'' ou ''Mansa'', aussi en Lydie, au pied du Sipyle, et sur l'Hermus, célèbre par la vict. de Scipion l'Asiatique sur Antiochus III, roi de Syrie, 190 av. J.-C. On trouvait sur son territoire beaucoup d'aimant : c'est de là, dit-on, que l'aimant a été nommé ''magnes'', pierre de Magnésie.
   
'''MAGNOL''' (Pierre), médecin et botaniste, néà Montpellier en 1638, mort en 1715, fut nommé, sur la recommandation de Fagon et de Tournefort, professeur de botanique au jardin royal de sa ville natale. On a de lui : Boianicum Monspeliense, Lyon, 1676; Prodrornus historîœ generalis planlarum, 1689; Horlus regius Monspeliensis, 1697 ; Noyus Characler plantarum, 1720, posthume. C'est à lui qu'on doit la 1™ idée dos familles botaniques naturelles. Linné a donné le nom de Magnolia à un genre d'arbres de l'Amérique qui fait auj. l'ornement de nos jardins.
+
'''MAGNOL''' (Pierre), médecin et botaniste, né à Montpellier en 1638, mort en 1715, fut nommé, sur la recommandation de Fagon et de Tournefort, professeur de botanique au jardin royal de sa ville natale. On a de lui : Boianicum Monspeliense, Lyon, 1676; Prodrornus historîœ generalis planlarum, 1689; Horlus regius Monspeliensis, 1697 ; Noyus Characler plantarum, 1720, posthume. C'est à lui qu'on doit la 1{{re}} idée des familles botaniques naturelles. Linné a donné le nom de Magnolia à un genre d'arbres de l'Amérique qui fait auj. l'ornement de nos jardins.
   
 
'''MAGNUM''' PROMONTORIUM (c.-à-d. Grand cap), nom latin de plusieurs caps dans l'antiquité. Le plus important était en Lusitanie, au N. O. d'Olisippo (Lisbonne). C'est auj. le cap Hoca.
 
'''MAGNUM''' PROMONTORIUM (c.-à-d. Grand cap), nom latin de plusieurs caps dans l'antiquité. Le plus important était en Lusitanie, au N. O. d'Olisippo (Lisbonne). C'est auj. le cap Hoca.
23 143

modifications