Différences entre les versions de « Page:Ésope - Fables - Émile Chambry.djvu/36 »

m
m (PTE)
 
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
et que, sans parler des fables qui ont échappé aux collectionneurs et n’ont jamais été couchées par écrit, il s’en faut que nous possédions toutes celles que les anciens avaient confiées à l’écriture. En ajoutant aux trois classes de manuscrits proprement ésopiques ceux qui sont en partie formés d’une paraphrase en prose de Babrius, nous avons recueilli 358 fables&thinsp;<ref>Le recueil de Halm, qui joint aux fables de nos manuscrits celles qu’on a recueillies dans les auteurs de tout genre, en contient 426, et il n’est pas complet.</ref>. Ce sont uniquement celles qui dans les manuscrits portent le nom d’{{lang|grc|Αἰσώπου μῦθοι}}. Nous aurions pu en grossir le nombre en y ajoutant une ou deux fables tirées du roman d’Ésope, et les fables des rhéteurs, en particulier celles d’Aphthonios. Mais nous avons délibérément rejeté toutes les fables dont les auteurs sont connus.
et que, sans parler des fables qui ont échappé aux collectionneurs et n’ont jamais été couchées par écrit, il s’en faut que nous possédions toutes celles que les anciens avaient confiées à l’écriture. En ajoutant aux trois classes de manuscrits proprement ésopiques ceux qui sont en partie formés d’une paraphrase en prose de Babrius, nous avons recueilli 358 fables<ref>Le recueil de Halm, qui joint aux fables de nos manuscrits celles qu’on a recueillies dans les auteurs de tout genre, en contient 426, et il n’est pas complet.</ref>. Ce sont uniquement celles qui dans les manuscrits portent le nom d’{{lang|grc|Αἰσώπου μῦθοι}}. Nous aurions pu en grossir le nombre en y ajoutant une ou deux fables tirées du roman d’Ésope, et les fables des rhéteurs, en particulier celles d’Aphthonios. Mais nous avons délibérément rejeté toutes les fables dont les auteurs sont connus.




118 771

modifications