Différences entre les versions de « Page:Widor - Initiation musicale.djvu/151 »

m
 
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
la matière&nbsp;<ref>Parmi ces ouvrages, nous citerons<br />
la matière<ref>Parmi ces ouvrages, nous citerons<br />
{{sc|Villoteau}}, ''Description de l’Égypte''.<br />
{{sc|Villoteau}}, ''Description de l’Égypte''.<br />
{{sc|Kosegarden}}, ''Ali Ispahanensis Liber cantilenarum''.<br />
{{sc|Kosegarden}}, ''Ali Ispahanensis Liber cantilenarum''.<br />
Ligne 10 : Ligne 10 :
« La première gamme complète, ne comprenant que six degrés, ''do, ré, la, sol, la, do'', c’est la gamme des peuples qui, de mémoire d’homme, n’ont pas évolué, celle qui a donné naissance à toutes les autres et qui est encore en honneur chez certains peuples d’Orient. Les Hébreux des pays Barbaresques (Tripolitaine, Tunisie, Maroc) modulent d’après elle, aujourd’hui comme jadis, la déclamation des premiers livres de la Bible — jusqu’à la mort de Moïse. — Serait-ce une tradition remontant à l’époque des Pharaons, un souvenir de l’Égypte ? Serait-ce une épave de cet art qu’allaient étudier, à Memphis ou à Thèbes, les philosophes de l’Hellade ? »
« La première gamme complète, ne comprenant que six degrés, ''do, ré, la, sol, la, do'', c’est la gamme des peuples qui, de mémoire d’homme, n’ont pas évolué, celle qui a donné naissance à toutes les autres et qui est encore en honneur chez certains peuples d’Orient. Les Hébreux des pays Barbaresques (Tripolitaine, Tunisie, Maroc) modulent d’après elle, aujourd’hui comme jadis, la déclamation des premiers livres de la Bible — jusqu’à la mort de Moïse. — Serait-ce une tradition remontant à l’époque des Pharaons, un souvenir de l’Égypte ? Serait-ce une épave de cet art qu’allaient étudier, à Memphis ou à Thèbes, les philosophes de l’Hellade ? »


Ils voyageaient beaucoup les philosophes, autant et peut-être plus facilement que nous. Quelques tablettes et un stylet pour noter leurs impressions, voilà tout le bagage&nbsp;<ref name=p151>Pas plus qu’aujourd’hui cependant on ne voyageait sans passeports, sans visites à la douane, témoin la jolie légende hébraïque de Jacob.<br />{{cach|xxxx}}Très jaloux de la beauté de sa femme, il l’avait enfermée dans une caisse : « Qu’avez-vous à déclarer ? — Rien.</ref>. L’itinéraire commençait habi-
Ils voyageaient beaucoup les philosophes, autant et peut-être plus facilement que nous. Quelques tablettes et un stylet pour noter leurs impressions, voilà tout le bagage<ref name=p151>Pas plus qu’aujourd’hui cependant on ne voyageait sans passeports, sans visites à la douane, témoin la jolie légende hébraïque de Jacob.<br />{{cach|xxxx}}Très jaloux de la beauté de sa femme, il l’avait enfermée dans une caisse : « Qu’avez-vous à déclarer ? — Rien.</ref>. L’itinéraire commençait habi-
118 771

modifications