Différences entre les versions de « Page:Widor - Initiation musicale.djvu/128 »

m
 
 
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
sa musique se fait rectiligne comme le temple grec.
sa musique se fait rectiligne comme le temple grec.
Dans la symphonie, c’est le romantisme de ''Lélio'', de ''Harold'', de la ''Symphonie fantastique''&nbsp;<ref>{{sc|Adolphe Boschot}}, ''Une vie romantique''. — {{sc|Prodhomme}}, ''Berlioz''.</ref>.
Dans la symphonie, c’est le romantisme de ''Lélio'', de ''Harold'', de la ''Symphonie fantastique''<ref>{{sc|Adolphe Boschot}}, ''Une vie romantique''. — {{sc|Prodhomme}}, ''Berlioz''.</ref>.


Liszt l’admire et le défend comme il admire et défend Wagner.
Liszt l’admire et le défend comme il admire et défend Wagner.
Jamais grand artiste n’eut plus de souci que Liszt des intérêts de l’art en général, en même temps que plus d’indifférence pour les siens propres.
Jamais grand artiste n’eut plus de souci que Liszt des intérêts de l’art en général, en même temps que plus d’indifférence pour les siens propres.
Lui aussi écrivit des oratorios comme la ''Légende de sainte Élisabeth'', le ''Christus'' ; des poèmes romantiques&nbsp;<ref>Voy. ci-devant p. 94;</ref> ; des motets, des psaumes, des messes.
Lui aussi écrivit des oratorios comme la ''Légende de sainte Élisabeth'', le ''Christus'' ; des poèmes romantiques<ref>Voy. ci-devant p. 94;</ref> ; des motets, des psaumes, des messes.
Inutile de parler de son œuvre de piano, de ses ''rhapsodies'', de ses ''études'', de ses transcriptions de Bach, Beethoven, Berlioz… que tout le monde connait.
Inutile de parler de son œuvre de piano, de ses ''rhapsodies'', de ses ''études'', de ses transcriptions de Bach, Beethoven, Berlioz… que tout le monde connait.


118 771

modifications