Différences entre les versions de « Page:Paris, ou, Le livre des cent-et-un, IV.djvu/247 »

m
aucun résumé de modification
(Pywikibot touch edit)
m
 
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
— « Un drame en cinq actes et en vers ! disait l’un ; cela me paraît bien fort pour ce pauvre Amaury ! Parce qu’il a fait quelques jolis articles dans les journaux, il croit pouvoir tout entreprendre ; mais il verra la différence qu’il y a entre la facilité d’amuser des badauds qui déjeunent à la fourchette, et le talent d’intéresser un parterre qui a mal dîné.
 
— « Un drame en cinq actes et en vers ! disait l’un ; cela me paraît bien fort pour ce pauvre Amaury ! Parce qu’il a fait quelques jolis articles dans les journaux, il croit pouvoir tout entreprendre ; mais il verra la différence qu’il y a entre la facilité d’amuser des badauds qui déjeunent à la fourchette, et le talent d’intéresser un parterre qui a mal dîné.
   
— « Ils sont tous comme cela, disait le seul classique du groupe ; ils prennent le dédain pour de l’inspiration, et se croient plus de talent que nos vieux tragiques, parce qu’ils font bien rimer des mots qui vont mai ensemble.
+
— « Ils sont tous comme cela, disait le seul classique du groupe ; ils prennent le dédain pour de l’inspiration, et se croient plus de talent que nos vieux tragiques, parce qu’ils font ''bien'' rimer des mots qui vont mal ensemble.
   
 
— « J’ai dans l’idée que ce sera ennuyeux à périr, dit Gabriel ; mais n’importe, nous aurons des huîtres et du vin de Champagne : cela nous maintiendra éveillés pendant deux actes ; le {{tiret|troi|sième}}
 
— « J’ai dans l’idée que ce sera ennuyeux à périr, dit Gabriel ; mais n’importe, nous aurons des huîtres et du vin de Champagne : cela nous maintiendra éveillés pendant deux actes ; le {{tiret|troi|sième}}
205 343

modifications