Différences entre les versions de « Page:Marie Louise Gagneur Les Forcats du mariage 1869.djvu/85 »

 
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 3 : Ligne 3 :
   
 
Sans adieu donc. Mes bras te restent ouverts,
 
Sans adieu donc. Mes bras te restent ouverts,
Ô futur patriarche. »
+
ô futur patriarche. »
  +
{{il}}
 
 
 
 
Robert sourit tristement et poussa un soupir
 
Robert sourit tristement et poussa un soupir
 
de regret ; car ces deux femmes, malgré leur légèreté,
 
de regret ; car ces deux femmes, malgré leur légèreté,
34 923

modifications