Différences entre les versions de « Page:Description de l'Égypte (2nde édition - Panckoucke 1821), tome 2, Antiquités - Description.djvu/43 »

(→‎Page non corrigée : Page créée avec « plaine de Thèbes et sur tout le désert montueux de la Libye. On a presque à ses pieds le tombeaux d’Osymandyas, près duquel on peut se rendre par un chemin rocailleu… »)
 
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
et escarpé, que l’on suit rarement. À gauche,
 
et escarpé, que l’on suit rarement. À gauche,
 
on voit l’édifice où se trouve un plafond en forme de
 
on voit l’édifice où se trouve un plafond en forme de
voûte, et le palais de Qournah.
+
voûte, et le palais de Qournah. À droite, les deux statues
  +
du ''Memnonium'' présentent leur masse presque informe.
  +
Plus loin, Medynet-abou offre aux regards son
  +
palais à deux étages, et ses majestueux pylônes, et son
  +
vaste hippodrome. Le petit temple du sud se perd au
  +
loin dans la vapeur. De l’autre côté du Nil, Karnak
  +
montre ses obélisques, ses hautes colonnes, et le long
  +
circuit de ses ruines. Louqsor est à l’extrémité de ce
  +
point de vue si riche et si varié ; ses deux beaux obélisques
  +
et ses grands édifices dépassent de beaucoup les
  +
maisons arabes, qu’on aperçoit à peine. Le Nil superbe
  +
poursuit son cours sinueux au milieu de cette belle
  +
plaine, qu’il semble se plaire à arroser. Les îles qu’il
  +
forme, les canaux qu’il remplit lors de la crue périodique
  +
de ses eaux, donnent de la fraîcheur et de la vie à ce
  +
tableau, dont la vue peut à peine embrasser l’immensité.
  +
Seul sur le point le plus élevé, entouré du vaste silence
  +
des déserts, et soumis à l’impression éloquente des
  +
ruines, on se livre naturellement à des réflexions profondes.
  +
  +
Qu’est devenu le temps où une population nombreuse
  +
animait tout ce vaste tableau ? Ces pierres renversées,
  +
ces débris de granit dispersés de toutes parts, formaient
  +
alors des édifices réguliers, des statues de dieux et de
  +
héros. Ces colonnes, maintenant abattues, ornaient des pa-
7 925

modifications