Différences entre les versions de « À Théophile Gautier (Monavon) »

essai : + modèle rotation
(essai : + modèle rotation)
 
 
<poem>'''{{Rotation|T|-270}}''' a merveilleuse plume est un riche pinceau
'''{{Rotation|H|-270}}''' abile à tout parer d'éclat et d'harmonie,
'''{{Rotation|E|-270}}''' t chacun de ses traits fait éclore un tableau
'''{{Rotation|O|-270}}''' ù respire la grâce, où brille le génie.
'''{{Rotation|P|-270}}''' ygmalion nouveau, sous ta main, la Beauté,
'''{{Rotation|H|-270}}''' aletante d'amour, sort du bloc qui l'assiège,
'''{{Rotation|I|-270}}''' dole au corps divin dans le marbre sculpté.
'''{{Rotation|L|-270}}'''' âme, à ton chaud baiser, gonfle son sein de neige.
'''{{Rotation|E|-270}}''' ssaims voluptueux, les songes en riant
 
'''{{Rotation|G|-270}}''' lissent vers toi, portés sur l'aile du caprice....
'''{{Rotation|A|-270}}''' h ! sans doute tu prends pure Muse inspiratrice
'''{{Rotation|U|-270}}''' ne blanche Péri, fille de l'Orient !
'''{{Rotation|T|-270}}''' on œuvre est un printemps baigné de poésie....
'''{{Rotation|I|-270}}''' vre d'accords, ta lyre au rythme séducteur
'''{{Rotation|E|-270}}''' nferme dans ses flancs, comme un oiseau chanteur
'''{{Rotation|R|-270}}''' ival du bengali, l'heureuse fantaisie !...