Différences entre versions de « Page:Desbordes-Valmore - Correspondance intime 1.djvu/7 »

aucun résumé de modification
 
 
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
<nowiki />
A MONSIEUR FÉLIX DELHASSE,
 
   
 
{{c|À MONSIEUR FÉLIX DELHASSE, |fs=120%}}
L’ami dévoué de la famille Valmore
 
   
 
{{c|{{sc|L’ami dévoué de la famille Valmore}}|}}
   
Les Poésies et les Lettres de Marceline
 
Desbordes reflètent sa vie presque tout entière.
 
   
Ses Vers, dont certains atteignent au
 
sublime, et où se traîne une inconsolable douleur,
 
sont les fidèles échos de toutes les infortunes
 
qu’elle connut, comme femme, comme
 
mère et comme épouse.
 
   
 
''Les Poésies et les Lettres de Marceline Desbordes reflètent sa vie presque tout entière.''
Dans les œuvres dont c’est le destin d’être
 
  +
livrées au public, d’être exposées à des regards
 
  +
''Ses Vers, dont certains atteignent au sublime, et où se traîne une inconsolable douleur, sont les fidèles échos de toutes les infortunes qu’elle connut, comme femme, comme mère et comme épouse.''
indifférents , parfois même sans pitié,
 
  +
  +
''Dans les œuvres dont c’est le destin d’être livrées au public, d’être exposées à des regards indifférents, parfois même sans pitié, ''