« Page:Rouquette - L'Antoniade, 1860.djvu/228 » : différence entre les versions

(Pywikibot touch edit)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
<nowiki />
<nowiki />


{{t2|{{sep4}}|'''L’ERMITE, LE POÈTE ET LA NATURE.'''}}
<poem>
ANTOINE CALYBITE.


{{Personnage|antoine calybite.|c}}


<poem>
Est-il passé le temps des virginales fleurs,
Est-il passé le temps des virginales fleurs,
Que l’Ange du désert arrosait de ses pleurs ?
Que l’Ange du désert arrosait de ses pleurs ?
Est-il passé le temps du mystique Evangile ?
Est-il passé le temps du mystique Évangile ?
N’avons-nous aujourd’hui que des âmes d’argile ?
N’avons-nous aujourd’hui que des âmes d’argile ?
N’est-il plus, cet esprit de saint recueillement,
N’est-il plus, cet esprit de saint recueillement,
Ligne 22 : Ligne 25 :
Le saint enthousiasme, en sa virginité,
Le saint enthousiasme, en sa virginité,
N’enfante plus les fleurs de la mysticité !
N’enfante plus les fleurs de la mysticité !
Poète, élu de Dieu pour chanter ses louanges ;
{{tab}}Poète, élu de Dieu pour chanter ses louanges ;
Toi, l’enfant de Marie et le frère des Anges :
Toi, l’enfant de Marie et le frère des Anges :
Que fais-tu dans le monde, avec ta harpe d’or ?
Que fais-tu dans le monde, avec ta harpe d’or ?
Ligne 37 : Ligne 40 :
Il sait faire à son gré changer le cœur mobile ;
Il sait faire à son gré changer le cœur mobile ;
Aux magiques lueurs d’un profane flambeau,
Aux magiques lueurs d’un profane flambeau,
A chaque œil fasciné faire voir tout en beau ;
À chaque œil fasciné faire voir tout en beau ;
Et comme un voyageur trompé par le mirage,
Et comme un voyageur trompé par le mirage,
Attirer l’innocent vers l’éternel naufrage ! —
Attirer l’innocent vers l’éternel naufrage ! —