Différences entre versions de « Page:Montesquieu - Œuvres complètes, éd. Laboulaye, t5.djvu/117 »

aucun résumé de modification
 
En-tête (noinclude) :En-tête (noinclude) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
{{nr||LIVRE XXIII, CHAP. XXI. |101}}
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
<nowiki />
 
<nowiki />
{{nr||LIVRE XXIII, CHAP. XXI. |101}}
 
 
 
 
 
Il n’y a point de loi qui contienne une abrogation expresse des privilèges et des honneurs que les Romains païens avoient accordés aux mariages et au nombre des enfants ; mais là où le célibat avoit la prééminence, il ne pouvoit plus y avoir d’honneur pour le mariage ; et, puisque l'on put obliger les traitants à renoncer à tant de profits
 
Il n’y a point de loi qui contienne une abrogation expresse des privilèges et des honneurs que les Romains païens avoient accordés aux mariages et au nombre des enfants ; mais là où le célibat avoit la prééminence, il ne pouvoit plus y avoir d’honneur pour le mariage ; et, puisque l'on put obliger les traitants à renoncer à tant de profits
 
par l’abolition des peines, on sent qu’il fut encore plus aisé d’ôter les récompenses.
 
par l’abolition des peines, on sent qu’il fut encore plus aisé d’ôter les récompenses.