Différences entre les versions de « Page:Pouchkine - Boris Godounov, trad Baranoff, 1927.djvu/45 »

m
aucun résumé de modification
m
 
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
Et qu’arriva-t-il ? Je fus maudit du peuple. Le
 
Et qu’arriva-t-il ? Je fus maudit du peuple. Le
 
feu ayant dévasté des villes entières, je fis
 
feu ayant dévasté des villes entières, je fis
reconstruire toutes les maisons ; pour récompense,
+
reconstruire toutes les maisons ; pour récompense,
 
on m’accusa d’avoir moi-même allumé
 
on m’accusa d’avoir moi-même allumé
 
l’incendie. Tel est le jugement de cette
 
l’incendie. Tel est le jugement de cette
Ligne 10 : Ligne 10 :
 
J’avais pensé trouver la joie à mon foyer
 
J’avais pensé trouver la joie à mon foyer
 
en donnant ma fille en mariage. Je rêvais
 
en donnant ma fille en mariage. Je rêvais
à son bonheur ; mais, comme une tempête,
+
à son bonheur ; mais, comme une tempête,
 
la mort cruelle ravit son fiancé. Ici
 
la mort cruelle ravit son fiancé. Ici
 
encore, la sourde rumeur du peuple m’accusa
 
encore, la sourde rumeur du peuple m’accusa
1 015

modifications