Différences entre les versions de « Page:Pouchkine - Boris Godounov, trad Baranoff, 1927.djvu/45 »

aucun résumé de modification
(→‎Page non corrigée : Page créée avec « j’ouvris tous les greniers, je répandis l’or à pleines mains, je trouvai du travail pour tous. Et qu’arriva-t-il ? Je fus maudit du peuple. Le feu ayant dévasté… »)
 
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 14 : Ligne 14 :
 
encore, la sourde rumeur du peuple m’accusa
 
encore, la sourde rumeur du peuple m’accusa
 
de l’avoir assassiné, moi, père malheureux !
 
de l’avoir assassiné, moi, père malheureux !
Et s’il meurt quelqu’un, je suis
+
Et s’il meurt quelqu’un, je suis
 
toujours, de tous, le meurtrier caché ! C’est
 
toujours, de tous, le meurtrier caché ! C’est
 
moi qui hâtai la fin de Féodor, c’est moi
 
moi qui hâtai la fin de Féodor, c’est moi