Rosière malgré elle/07

Éditions Prima (p. 31-32).

vii


Huit jours ont passé. Zouzoune est folle du beau chérubin, qui lui a dit se nommer Gaston Clarinet, et être un petit employé sans le sou. Il est bien gentil, mais bien timide, car s’il la retrouve chaque soir dans le métro — Comme ça se trouve ! — c’est hier seulement qu’il a osé devenir moins respectueux, et qu’on a décidé que la vertu de Zouzoune sauterait enfin, aujourd’hui, dans une chambre d’hôtel que Gaston a retenue, à proximité de la station de métro Gambetta.

Devant la maison de couture où travaillait Zouzoune, et caché derrière une auto qui stationnait contre le trottoir d’en face, Casimir Bourbeux songeait :

— Faut-y que j’ soye un gaillard familial et génératif, pour être pas déjà pompeusement ébriété et redondant de bibine, le jour même de ma désincarcération libératoire !… Mais s’agit pas de ça, Lisette !… J’ me rattraperai par la suite consécutive, comme de bien entendu… L’essentiel fondamental, pour le moment, c’est d’empêcher Zouzoune de faire des bêtises erratiques et préjudiciaires… Un amoureux, Gaston Clarinet, petit employé sans le sou, que m’a interjecté Sophie. C’est pas ce râleux-là, bien sûr, qui peut me corroborer l’avenir catapultueusement fiduciaire auquel j’ai droit, vu les avantages corporatifs et physionomiques de Zouzoune, J’ vas y faire voir, au Clarinet, comment que j’ les défectionne, les galvaudeux qui viennent s’interjecter, dans le chemin du repos inactif et honoraire de ma vieillesse… J’vas y faire voir, que j’dis !… Acré ! v’là la môme !

Zouzoune file à toute allure, s’engouffre dans la station de métro Opéra. Un bras encercle sa taille. Hop !… en voiture !… Comme la rame avance lentement, comme les stations sont nombreuses, les arrêts interminables !… Gambetta, enfin !… Allègre et rapide envolée de deux moineaux affamés vers un énorme morceau de pain… La rue à droite… Puis celle-ci à gauche. C’est là… Plus que dix pas à faire.

Deux mains brutales séparent les amoureux enlacés. Une voix tonitrue, graillonneuse et solennelle :

— J’arrive au moment compatible, fille dénaturée, pour t’empêcher de vilipender dans la flétrissure notre honorabilité familiale !… Vous, l’infâme séductionneur, foutez le camp, et qu’on ne vous revoie plus, ou je vous fais arrestationner pour corrupetion et détournage de mineure n’ayant pas encore effectué sa majorité. Toi, la môme, à la niche avec moi, et vivement !… C’est-y pas malheureux et afflictif, que je doive sortir de prison pour t’enseigner l’honnêteté, le décence et la moralisation !… À la niche, que je te dis !

Devant la redoutable et toute-puissante autorité paternelle, Gaston a disparu, piteusement, Et, se laissant traîner par la grosse patte qui s’est rivée autour de son poignet, Zouzoune pense, sanglotante :

— Je pourrai donc jamais la perdre ?… Sûr, on me l’a ensorcelée, ma vertu !…