Ronde dédiée aux Enfants d’Érigone

Neveux Extrait de : Les belles et les fleurs, choix de chansons de société

Ronde dédiée aux Enfants d'Érigone.

Air : En chantant, joyeux Troubadour.


Refrain :

Gais Chansonniers ! vous qui toujours
Invoquez le fils de Latone,
Venez aux Enfants d'Érigone,
Chanter Bacchus et les Amours

Jadis, le puissant Dieu du vin,
Quittant sa modeste couronne,
Se transforma, pour Érigone,
En belle grappe de raisin ;
Il l'enflamma, dans son délire,
Des feux de son ardent amour.
Sur nous les Dames tour-à-tour
Exercent leur empire, (bis)

Refrain

Lorsqu'Érigone savoura
Le jus de la grappe vermeille,
Elle fut alors la bouteille
De cette douce liqueur-là.
Dieu ! disait-elle avec tendresse,
Quel charme secret me séduit !
Jamais autant un si beau fruit
Ne me causa d'ivresse !

Refrain

Pour lui découvrir son secret,
Bacchus reprenant sa figure,
Lui dit : De la volupté pure
Mon pouvoir seul produit l'effet ;
O ! divine fille d'Icare !
Combien j'admire tes appas !
Que d'autres plaisirs dans tes bras
Mon amour te prépare.

Refrain

Femmes ! qui possédez le don
De charmer de mainte manière,
Ah ! que ne puis-je, pour vous plaire
Me transformer en Cupidon.
Malgré dix lustres, j'aime encore,
De mon cœur l'espoir n'a point fui :
Titon n'a-t-il pas rajeuni
Près de la belle Aurore.

Refrain