Revue des Romans/Friedrich von Schlegel

Revue des Romans.
Recueil d’analyses raisonnées des productions remarquables des plus célèbres romanciers français et étrangers.
Contenant 1100 analyses raisonnées, faisant connaître avec assez d’étendue pour en donner une idée exacte, le sujet, les personnages, l’intrigue et le dénoûment de chaque roman.
1839
◄  Schiller Scott  ►


SCHLEGEL (Charles-Guillaume-Frédéric),
célèbre littérateur allemand, né à Hanovre en 1772, mort le 11 janv. 1829.


LOTHAIRE ET MALLER, roman de chevalerie, in-12, 1807. — C’est à l’époque de Charlemagne, ou au moins de celle de son successeur, que l’auteur de Lothaire et Maller a rattaché sa fable. Lothaire est un fils de France qui se fait bannir pour sept ans du royaume paternel, où sa galanterie envers toutes les femmes a soulevé tous les maris ; Maller est un prince de Bourgogne qui suit par amitié le séducteur Lothaire, et qui se dévoue à son service avec la plus grande générosité. Les aventures des deux amis, leurs victoires éclatantes, leurs revers funestes, leurs nobles exploits en Lombardie et à Constantinople, leurs amours avec les belles princesses qu’ils enlèvent, qu’ils perdent ensuite, qu’ils retrouvent prisonnières, et par qui ils sont délivrés à leur tour, voilà ce qu’on a vu dans vingt romans de chevalerie, et ce qu’on pardonnerait à l’auteur de répéter, si l’on trouvait dans son livre ces traits d’une imagination vive et variée qui rehaussent le fond le plus commun, si l’on était attaché par la peinture de ces sentiments chevaleresques, nobles dans leur simplicité, naïfs dans leur exaltation, et brillants de candeur et de générosité ; si enfin on rencontrait de la variété, de la grâce dans ces fables bizarres, et surtout de la vivacité, du naturel et une certaine élégance dans le récit. Malheureusement on ne trouve rien de tout cela dans le roman de Lothaire et Maller.