Registre de l’état des Âmes - Règlement pour les Maistres d’Ecole


FORME DE DÉCRIRE L’ÉTAT DES AMES.

Quartier de ............

Rue de ............

A l’Enseigne de ............


Famille de Pierre ............



1. Le nom.

2. L’âge.

3. La condition.


1. Confirmation.

2. Devoir Paschal.

3. Catechisme.

4. Priere en commun.

1. 2. 3. 4.

1. Lecture de bons livres.

2. Pratique de la vertu.

3. Assiduité à la Paroisse.

4. Frequentation des Sacremens.

1. 2. 3. 4.

1. Education des enfans.

2. Querelle, Procès.

3. Facultez.

4. Bonnes qualitez & défauts.

1. 2. 3. 4.

Pierre..........

âgé de 50. ans.

Charpentier.

1. 2. 3. 4. † † † O

1. 2. 3. 4. O O † †

1. 2. 3. 4. O †

Peut faire l’aumône

est sujet à.........

REGISTRE DE L’ETAT
des Ames.



Les Curez, les Vicaires & les autres qui ont charge d’ames doivent avoir un registre ou livre de l’estat des ames, & avoir soin de temps en temps d’y adjoûter ou changer ce qui sera à propos, suivant le divers estat de leurs Paroissiens.

Pour dresser ce Registre d’une maniere utile & aisée, il faut diviser dans les grandes Paroisses l’estat des ames par quartiers & les quartiers par ruës ; ne mettre sur chaque feüillet qu’une famille ; à la fin de chaque famille laisser une espace raisonnable pour y écrire les changemens & les besoins qui luy peuvent survenir, chiffrer tous les feuillets en haut, faire une table des noms selon l’ordre de l’Alphabet, & mettre au commencement le titre qui suit, Registre de l’Etat des Ames de l’Eglise Paroissiale de saint N. de N. commencé le ..... jour du mois de ..... de l’année .....

Chaque feüillet doit estre divisé en quatre parties ou colomnes, dans la premiere on marquera distinctement les noms d’un chacun, commençant par le pere & la mere, & continuant par les garçons puis par les filles, & enfin par les serviteurs & servantes, exprimant le lieu natal de ceux-cy & depuis quand ils sont dans la Paroisse, & apres le nom on marquera l’âge & la condition.

Dans les trois autres parties on marquera les besoins spirituels & corporels d’un chacun pour les y soulager, & mesme leurs bonnes qualitez pour s’en servir dans l’occasion.

Dans la seconde partie on marquera 1. Si la personne a esté confirmée. 2. Si elle a satisfait au devoir Paschal. 3. Si elle est instruite des choses necessaires au Salut.

4. Si la Priere du matin & du soir est faite en commun.

Pans la troisiéme partie on marquera, 1. Si la personne lit des livres de pieté tous les jours, ou au moins les Dimanches & les Festes. 2. Si elle pratique la vertu. 3. Si elle assiste avec assiduité à l’Office de la Paroisse. 4. Si elle frequente les Sacremens.

Dans la quatriéme partie on marquera, 1. Si la personne a soin de l’éducation de ses enfans. 2. Si elle a querelle, inimitié & procés. 3. Ses facultez, si elle est riche ou pauvre, riche pour donner l’aumosne ou pauvre pour la recevoir. 4. Ses bonnes qualitez & ses défauts.

On marquera toutes ces choses vis-a-vis du nom de chaque personne dans l’endroit à ce destiné sous le chiffre, comme il sera monstré cy-aprés dans la formule, ou par une croix †, si par exemple la personne a esté confirmée, ou par un O, si elle n’a point esté confirmée, & on écrira les choses que l’on ne pourra marquer par une croix ou par un O.

Le Curé visitera souvent ce Registre afin de sçavoir distinctement les besoins de ses Paroissiens pour y remedier. Il examinera tous les jours une famille ou plusieurs selon la grandeur & la necessité de sa Paroisse, il fera en sorte de les examiner entierement quatre fois l’an, & mesme plus souvent s’il est necessaire. Il s’appliquera aux besoins d’un chacun de la Famille, & il y apportera ou il y fera apporter le remede le plus prompt qu’il luy sera possible. Il enfermera ce Registre avec soin, & fera en sorte qu’il ne soit veu de personne.

Ayant receu le Mandement de l’Archevesque pour sa visite, il tirera de ce Registre un memoire sommaire de l’estat present de sa Paroisse, où il exprimera en détail les personnes scandaleuses, s’il y en a, comme les jureurs, les blasphemateurs, les adulteres & les concubinaires publics, les maris qui se sõt separez de leurs femmes, ou les femmes de leurs maris, sans autorité de l’Eglise, les personnes fiancées qui habitent en mesme maison, ou qui se frequentent avec scandale, les usuriers publics, ceux qui retiennent le bien d’autruy injustement, ceux qui sont en inimitié, ceux qui ont negligé de se confesser une fois l’année, ou de faire leur Communion Paschale, ceux qui sont dans les Censures, depuis quel temps, & pourquoy.

Il exprimera aussi dans ce memoire les desordres publics, qui se commettent ordinairement, comme si on fait des danses les Festes & Dimanches, en quelque façon que ce soit, mesme les autres jours d’une maniere lascive & contraire à l’honnesteté Chrestienne, si l’on y frequente les cabarets, si on jouë aux jeux défendus, si on y fait les Festes & Dimanches des travaux defendus, comme si on y passe des contracts, si on y debite des marchandises ou denrées, si on y fait des voitures, & autres travaux serviles & manuels, & quels sont les auteurs de ces desordres ; & enfin tout le bien & le mal public de sa Paroisse, pour en informer pleinement l’Archevesque.



REGLEMENT

POUR LES MAISTRES

d’Ecole.

Leur devoir envers eux-mesmes.

1. Ils pratiqueront fidelement ce qui est contenu dans la feüille de l’exercice du Chrestien durant la journée.

2. Tous les matins apres leurs prieres accoûtumées ils liront avec attention un Chapitre du Nouveau Testament ou de quelque livre de pieté, ensuite ils prendront resolution d’éviter quelque peché auquel ils se sentent portez, & de pratiquer quelque vertu qui leur sera necessaire.

3. Ils se confesseront tous les mois & ils se prepareront pour communier dans les Festes solemnelles, & mesme plus souvent si leur Confesseur les en trouve capables.

4. Ils seront modestes en leurs cheveux & en leurs habits, ils s’abstiendront des jeux de hazard, de la danse, du cabaret, de la chasse, de toutes les recreations mondaines, de la conversation avec les femmes & les filles, & avec les debauchez ; & ils n’iront chez les habitans que dans la necessité.

5. Ils se soûmettront avec respect aux Curez & aux Vicaires en ce qui est de leur ministere, ils prendront garde de ne faire jamais en public rien qui y soit contraire ; & quand ils seront mécontens de leur conduite ils s’adresseront à Nous immediatement pour en faire leurs plaintes.

6. Ils seront sobres en leur boire & en leur manger, ils seront retenus en leurs paroles ; & quand ils seront obligez en quelque rencontre de parler des choses de devotion, ils le feront avec un esprit de douceur & d’humilité, & non pas d’ostentations & de suffisance.

7. Ils éviteront l’oisiveté, & ils s’occuperont hors le temps de l’Ecole à un travail convenable à leur condition, comme de lire le Nouveau Testament, l’Imitation de Jesus-Christ, la Guide des Pecheurs, ou quelque autre livre de pieté, d’écrire, de balaier l’Eglise, d’accomoder les ornemens, de repeter le plein chant, &c.

8. Ils tâcheront de bien faire toutes leurs fonctions, comme de servir à la Messe & à l’administration des Sacremens, de chanter l’Office, d’enseigner aux enfans la Doctrine Chrestienne avec affection, avec diligence & avec un esprit de pieté, afin de plaire à Dieu & non point par coûtume, avec negligence ou seulement pour leur interest.

9. Tous les soirs dans leurs prieres, ils considereront comment ils ont passé la journée, & s’ils remarquent qu’ils ayent manqué à leur devoir & qu’ils ayent offensé Dieu, ils luy en demanderont tres-humblement pardon, ils feront une ferme resolution de s'en corriger, & ils chercheront les moyens necessaires pour en venir à bout.

Leurs devoirs envers leurs Ecoliers.

1. Ils recevront avec une mesme affection les pauvres & les riches, & ils auront un mesme soin de leur instruction.

2. Au commencement & à la fin de l’Ecole ils feront la priere en commun à genoux devant un Crucifix.

3. Le Mercredy & le Samedy de chaque Semaine ils feront aux enfans l’instruction de la Doctrine Chrestienne, qui consistera à leur apprendre distinctement & devotement le Pater, l’Ave, le Credo, le Confiteor, le Benedicite, & les Graces en latin & en François, les Commandemens de Dieu & de l’Eglise, l’Abbregé des Mysteres de notre Religion, l’Exercice du Chrestien pendant la Journée, le Catechisme de nostre Diocese imprimé par nostre ordre : & quand ils n’auront pû faire ces Instructions dans ces jours, ils la feront dans d’autres jours de la mesme Semaine.

4. Ils prendront garde que les enfans ne se servent d’aucun livre qui ne soit bon ; s'ils en doutent, il le feront voir au Curé, & ils suivront l'avis qu'il leur donnera.

5. Ils assigneront aux Ecoliers leurs places dans l’Ecole, ils feront en sorte qu’il ne les changent pas, qu’ils soient modestes & paisibles, & qu’ils étudient leur leçon sans bruit ; & ils tascheront principalement de leur donner de l’horreur du peché, & de leur inspirer la crainte de Dieu & l’honneur qu’ils doivent à leurs parens.

6. Ils leur feront reciter posément leurs leçons. S’ils commettent quelque faute, ils s’empescheront de rire ou de se mettre en colere, mais ils les reprendront avec douceur fans leur dire des injures ; ils les chastieront sans emportement, & en les chastiant ils ne les découvriront pas d’une maniere qui soit contre la pudeur & contre l’honnesteté.

7. Ils ne feront jamais paroistre aucune inclination ou aversion particuliere d’aucun de leurs Ecoliers, mais ils auront un soin égal de tous.

8. Les Dimanches & les Festes ils assembleront le matin & le soir leurs Ecoliers dans l’Ecole, & ensuite ils les meneront deux à deux à la Paroisse pour assister le matin au Prosne & à la grande Messe, & le soir aux Vespres & a la Doctrine Chrestienne. Ils les rangeront au lieu qui leur sera destiné, & ils se mettront derriere eux pour veiller sur leurs actions, pour les empescher de courir dans l’Eglise, de tourner le dos à l’Autel, de regarder de costé & d’autre, de rire, de parler, de pousser & de commettre aucune irreverence, & pour les retenir dans la devotion. Ils les conduiront deux à deux à la Procession, & ils les feront marcher devant la Croix sous la Banniere, ils se mettront dans la place qu’ils jugeront la plus propre pour les tenir dans leur rang & dans la modestie ; & ils apprendront à ceux qui ne sçavent pas encore lire, à dire le Chapelet, & aux autres à prier Dieu dans leurs heures.

9. Ils leur feront balaier l’Eglise une fois la semaine chacun à leur tour, ils en choisiront chaque fois quatre des plus modestes & des plus adroits, & ils leur en donneront l’exemple.

10. Ils leur apprendront à servir devotement à la Messe & à l’Office, mesme à chanter au Lutrin, s’ils y ont quelque disposition.

11. Ils leur recommanderont avec soin de se vestir modestement, & non pas d’une façon mondaine, de s’abstenir de la danse, des jeux de hazard, & de toute conversation familiere avec les filles & avec leurs compagnons qui sont debauchez ; ils les empescheront autant qu’il leur sera possible de coucher avec leurs pere & mere, ny avec leurs freres & sœurs, de se battre, de jurer & de se baigner à la veuë du monde.

12. Ils s’informeront exactement de leurs actions hors de l’Ecole, & s’ils apprennent qu’ils ayent donné quelque sujet de plaintes à leurs parens ou à d’autres, ou qu’ils soient enclins à quelque vice, comme jurement, paroles injurieuses ou des-honnestes, mensonge, larcin, action sales avec les filles ou les garçons, ils leur en feront avec un esprit de charité la correction & le chastiment convenable.

13. Ils les porteront à se confesser à leur Curé les principales Festes de l’année, ou pour le moins à Pasque, Pentecoste, Noël, la Feste de tous les Saints, l’Assomption de Nostre-Dame, & la Feste du Patron de la Paroisse ; ils leur apprendront la preparation qu’il y faut apporter, & ils les meneront à l’Eglise au jour & à l’heure que le Curé ou son Vicaire leur aura assigné pour ouïr les Ecoliers en confession.

Quant à la premiere Communion & au nombre des suivantes que les Ecoliers feront dans le cours de l’Année, les Maistres en laisseront le discernement au Curé ou à son Vicaire, qui en jugeront selon les regles de l’Eglise.