Rapports sur la grippe espagnole, ses symptômes cliniques, son microbe, son traitement/00a

Essai de Vaccination préventive — Valli inocula en 1803, à Constantinople, 24 personnes avec un mélange de lymphe variolique et de pus provenant d’un bubon pesteux. De toutes ces tentatives, aucune ne fut suivi d’accident. La lymphe variolique empêche donc le développement du microbe de la peste (in vivo).


AUX INDÉPENDANTS


Si vous émettez une opinion contraire à celle de la majorité, qui croit tenir en ses mains toutes puissantes le secret de la vérité, cette majorité cherchera, ou bien à vous faire passer pour fou (Jésus Christ), ou bien à vous supprimer (Galilée), ou bien encore à vous tuer moralement (procédé moderne). Ce n’est qu’une question de temps.

Rambrandt nous montre Galilée un doigt sur le globe, un soldat derrière lui le menaçant de son poignard, s’écriant « C’est pourtant bien la terre qui tourne ! » En effet, le devoir de celui dont la conscience est pure, qui se trouve en but à la rigueur des puissants du jour, est de persévérer jusqu’à ce que la preuve scientifique de son erreur soit apportée.

Nous ne cesserons de répéter que l’épidémie actuelle, qui a déjà fait plus de 15 millions de victimes,

1° N’est pas une épidémie de Grippe ;

2° Que le sérum antipesteux guérit ces malades ;

3° Qu’il est criminel de ne pas employer le sérum antipesteux ;

4° Qu’enfin attribuer cette épidémie à une triple alliance microbienne est un non sens.

Dr GILLARD