Ouvrir le menu principal
Theo van Doesburg
Pensées sur l’art moderne

Eenheid, N° 218 (8 août 1914).


      La Vie se manifeste comme de la Nature et de l’Esprit. L’Art s’occupe de la Vie.
      l’Art des siècles passés, des Egyptiens, des Grecs et des Renaissancistes était pour trois quarts de la Nature.
      Les artistes partaient de la Nature visible. Dans les périodes les plus meilleures on tâchait de pénétrer plus profondément dans la Natures.
      Partant de la Nature visible on créa toute une Culture de la Forme extérieure périssable. La Nature Intérieure-non visible – (l’Esprit) fut symbolisés par des accessoires: dans les plis d’un costume, dans une fleur, un animal (une colombe, un lézard etc.) un objet. Le sujet était principalement: l’homme.
      l’Art partant de l’Homme ne peut réfléter par soi-meme rien d’autre que l’Homme.
      Tout plus l’artiste copiait la Nature-indifféremment du sujet qu’il traitait-sans y mêler soi-meme c. à. d. l’homme-tant moins l’oeuvre valait comme de l’Art.
      l’Epoque ou la Nature Visible était le point de départ se prolonge jusqu’au dix-neuviême siècle et peut être consideré comme l’Age de la Peinture Objective.


      l’Art du XIX siêcle quel eut son siêge en France et hoisit pour devisse; la Nature vue a travers le tempérament est la transition de la peinture subjective.
      Maintenant l’Art moderne tâche de créer une Culture de la Forme intérieure. Il part de la Nature invisible-l’Esprit. Chez ce la Nature (visble) est devenue comme la Conception.
      Il travaille de dedans vers dehors aulieu de dehors vers dedans. Dans quoi il est déjà précédé par la Littérature (Dostoyefsky, Wilde etc.) et par la Musique van Beethoven).
      l’Art moderne est plus de l’Art que l’Art antique parcequ’il est moins de la Nature. Par les siècles la Nature n’a été qu’une béquille avec laquelle l’art marchait vers l’Humanité.
      Dans le XX siècle il a lancé sa béquille; il veut aller tout seul-sans béquille.
      Alors cette époque laquelle est commencé aujourd, hui doit etre nommée l’époque de la Peinture Subjective.
      Ne marchant que par cette voie la Peinture peut être indépendante. Ne marchant que par cette voie la Peinture peut attendre son but et devenir comme la Musique une langue internationale qui parle de dehors jusqu’à l’intérieur des Hommes.


      Fut vers l’expression de Michelet la Renaissanc la r vélation du monde et de l’homme”, la Renaissance nouvelle, 1e XX siècle est: – la Révélation du ciel et de l’âme.


(A l’invitation de l’Union Internationale des Beaux Arts et des Lettres Paris)


      Amsterdam, 1914.