Ouvrir le menu principal

Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t3.djvu/597

Cette page n’a pas encore été corrigée



La Mère des Douleurs, si forte en l’âpre voie,
Cœur brisé, défaillant maintenant sous la joie,
Pleure dans ses cheveux qui pèsent à son front.

Au ciel nouveau, plus blanc qu’un duvet de colombe,
Dédaignant le passé de rancune et d’affront,
Le Soleil d’équité s’éveille de la tombe.