Ouvrir le menu principal

Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t3.djvu/537

Cette page n’a pas encore été corrigée



GABRIEL NIGOND

Bibliographie. — Les Contes de la Limousine (Stock, Paris, 1903) ; — Novembre (Stock, Paris, 1903) ; — Le Cœur de Sylvie, pièce représentée sur la scène du théâtre des Bouffes-Parisiens (1906).

En Préparation : Le Dieu Terme, drame.

M. Gabriel Nigond a collaboré à la Grande Revue, aux Lettres, etc.

M. Gabriel Nigond, né à Châteauroux (Indre) le 24 février 1877, a publié en 1903 un petit livre en langage berrichon, Les Contes de la Limousine, puis un volume devers, Novembre, tout rempli de la profonde mélancolie des longues rêveries automnales, et qui rappelle, par endroits, les plus belles pages du Livre de la Pitié et de la Mort.

M. Gabriel Nigond est un excellent paysagiste. Le moindre détail est observé ici avec une exactitude frappante.

LES CYGNES

Dans le bassin séché que le soleil écaille,
Le col frêle courbé comme un jeune bouleau,
Tristes de ne pouvoir encor glisser sur l’eau,
Les cygnes sont tapis sous un pont de rocaille.

Le limon surchauffé monte et fermente à point ;
Solitaire, un crapaud cuit son ventre d’ermite ;
L’herbe jaune où l’été fait bouillir sa marmite
Prend des formes de hutte ou de meule de foin.

Figés dans cette bourbe immonde et prisonnière
Où le sable brûlant tord ses canaux étroits,
Un éclair fla’mbe en leur prunelle d’oiseaux-rois,
Et leur plumage s’enfle ainsi qu’une crinière.

Ils rêvent de l’eau calme où flottait, émergeant,
Le spongieux manteau des herbes aquatiques,