Ouvrir le menu principal

Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t3.djvu/527

Cette page n’a pas encore été corrigée



LÉO LARGUIER

Bibliographie. — La Maison du Poète, ouvrage couronné par l’Académie française (Storck et Cie, Paris, 1903) ; — Les Isolements (Storck et O, Paris, 1904).

A Paraître : Le Cœur Nu, nouvelles ; —La Couronue d’Abeilles, poésies.

M. Léo Larguier a collaboré à l’Ermitage, à la Revue Bleue, à VIntransigeant, au Journal, etc.

M. Léo Larguier, né le 6 décembre 1878 à la Grand’Combo (Gard), a publié jusqu’ici deux volumes de vers : La Maison du Poète (1903) et Les Isolements (1904).

K Son tempérament poétique, a dit M. René Ghil, a la puissance d’un instinct… Cette nature spontanée, cependant, s’est reconnue et s’est disciplinée très consciemment sous une haute maîtrise, celle de Hugo… Du passage à travers le pouvoir magnifique de Hugo, la vision de M. Léo Larguier s’est amplifiée, mais, très « humain » à la manière actuelle, c’est par Baudelaire, merveilleux, inattendu et transitoire avatar du Romantisme, que lo poète a su créer à la douleur et au doute de son âme une atmosphère à la fois âcre et lourde, comme de parfums surchargeant nos tètes. Les influences cependant ont été subies seulement en le sens même de son tempérament, — que nous trouvons surtout entier en sa communion sensitive avec les choses et les êtres de la Nature en laquelle son organisme intumescent semble comme plongeant à la manière avide de radicules… »