Ouvrir le menu principal

Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t3.djvu/190

Cette page n’a pas encore été corrigée



Écho, écho des grands bois,
Lourde, trop lourde est ma croix ! »
L’écho m’a répondu : « Crois ! »

« La Haine en moi va germer :
Dois-je rire ? ou blasphémer ? »
Et l’écho m’a dit : « Aimer ! »

Comme l’écho des grands bois
Me conseilla de le faire :
J’aime, je chante et je crois…
… Et je suis heureux sur terre I

LE PETIT GRÉGOIRE

La maman du petit homme

Lui dit un matin :
« A seize ans t’es haut tout comme

Notre huche à pain…
A la ville tu peux faire

Un bon apprenti,
Mais, pour labourer la terre,
T’es ben trop petit, mon ami,

T’es ben trop petit !
Dame, oui ! »
Vit un maître d’équipage

Qui lui rit au nez
En lui disant : « Point n’engage

Les tout nouveau-nés !
Tu n’as pas laide frimousse,

Mais t’es mal bâti…
Pour faire un tout petit mousse,
T’es ’cor trop petit, mon ami,

T’es ’cor trop petit,
Dame, oui ! »
Dans son palais de Versailles

Fut trouver le Roi :
« Je suis gas de Cornouailles,

Sire, équipez-moi ! »
Mais le bon Roi Louis Seize,

En riant, lui dit :