Ouvrir le menu principal

Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t3.djvu/164

Cette page n’a pas encore été corrigée



N’avons-nous pas frémi, quand nous rêvions ensemble,
De voir éclore ainsi, sous notre front qui tremble,
La frêle éclosion des fleurs qui vont mourir ;

Et de créer du fond de notre chair infâme,
Sous ce front misérable orgueilleux de fleurir,
L’éphémère beauté des floraisons de l’âme ?

(Le Jardin Secret.)