Ouvrir le menu principal

Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t1.djvu/527

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



« Sa poésie est une ruche familière aux abeilles de l’Hymette, » a dit de lui M. Catulle Mondès, qui, dans son Rapport sur le mouvement poétique français, proclame M. Frédéric Plessis « un des artistes les plus parfaits de notre époque, de toutes les époques ».

M. Frédéric Plessis a chanté tour à tour Rome, la Grèce, la Bretagne, sa terre natale, qu’il aime d’un amour profond, l’Auvergne, où il habita de 1877 à 1879, et la Normandie, où, par suite de son mariage, il s’est réenraciné depuis une vingtaine d’années.

La publication des Œuvres complètes du poète permet aujourd’hui, sous la variété des sujets et l’apparente fantaisie de l’inspiration, de voir l’unité d’une pensée qui a pris de plus en plus conscience d’elle-même et qui s’affirme avec force et netteté.

M. Frédéric Plessis est rigoureusement fidèle à la versification classique.