Ouvrir le menu principal

Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t1.djvu/504

Cette page a été validée par deux contributeurs.





FRÉDÉRIC BATAILLE





Bibliographie. — Délassements poétiques (1873) ; — Le Pinson de la Mansarde, sonnets (1874) ; — Premières Rimes (1875) ; — Le Carquois, sonnets (1880) ; — Une Lyre (Lemerre, Paris, 1883) ; — Le Clavier d’Or, recueil de sonnets, précédé d’une lettre-préface de Joséphin Soulary et d’une lettre de Victor Hugo, prix Alfred de Musset à la Société des gens de lettres (Lemerre, Paris, 1884) ; — La Veille du péché (1886) ; — Le Vieux Miroir, fables, ouvrage couronné par l’Académie française, médaille d’honneur de la Société nationale d’encouragement au bien (Lemerre, Paris, 1887) ; — Poèmes du Soir, avec un sonnet-préface de M. Paul Bourget, mention à l’Académie française (Lemerre, Paris, 1889) ; — Rédemption, poème (Lemerre, Paris, 1889) ; — Les Chansons de l’École et de la Famille, sur des airs populaires des provinces de France, avec une lettre de Michel Bréal, ouvrage couronné par la Société d’Instruction et d’Éducation populaires (Eugène Belin, Paris, 1891) ; — Les Fables de l’Ecole et de la Jeunesse, avec une préface de M. Gréard (1893) ; — Choix de Poésies, avec une préface d’Eugène Manuel (Paul Dupont, Paris, 1893) ; — Nouvelles Poésies, prix Raoul Bonnery à la Société des gens de lettres (Paul Dupont, Paris, 1900) ; — Choix de Poésies (Juven, Paris) ; — Nouvelles Poésies (Juven, Paris) ; — Vieux Miroir (Combet, Paris). — Ouvrages d’enseignement : La Grammaire pratique ; — Lectures illustrées de l’École (1896) ; — Anthologie de l’Enfance ; — Méthode maternelle de lecture ; etc.

M. Frédéric Bataille a collaboré à la Tribune Littéraire, au Feu Follet, à l’Alouette Dauphinoise, au Prisme, à la Revue de la Poésie, à la Jeune France, à la Revue du Centre, à la Revue du Siècle, à la Revue Méridionale, à la Nouvelle Revue, à la (Grande) Revue de Paris et de Saint-Pétersbourg, à la Revue Internationale, au Magasin Pittoresque, au Journal des Instituteurs, à la Revue Française de Londres, au Siècle, au Petit Comtois, au journal Les Gaudes, au Quatorze Juillet, au Progrès Français, etc.

M. Frédéric Bataille est né à Mandeure (Doubs) le 17 juillet 1850. Après avoir exercé, de 1870 à 1884, les modestes fonctions