Ouvrir le menu principal

Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t1.djvu/335

Cette page n’a pas encore été corrigée



L’ART DES VERS

Le but de la versification n’est pas seulement de satisfaire l’oreille ; l’objet propre de cet art est de la satisfaire le plus qu’il est possible par le langage, grâce à une phonétique toute spéciale, éminemment distincte de celle de la prose.

Les règles essentielles de cette phonétique sont des lois toutes physiologiques, des lois de la nature qui sy imposent à la parole dans le progrès séculaire de ses tentatives pour se rendre le plus musicale possible au moyen du rythme définissable, mais sans lesecours de lagamme quila transforme en ce qu’on nomme le chant.

L’art des vers n’est pas toujours consacré à l’expression de la poésie. D’admirables vers sont adaptés aux sujets les plus divers. L’inspiration poétique est rare et très spéciale.

L’homme, institué par la nature et sacré par les conquêtes de son intelligence et de son bras roi de sa planète, après avoir si longtemps courbé son front sur la glèbe, le redresse. Debout, parvenu aux confins extrêmes de la vie terrestre et de quelque autre vie supérieure, il emploie spontanément son génie méditatif à concevoir cette vie. Hélas ! il n’y réussit pas, mais du moins il l’imagine et la rêve. Ce rêve par lequel il y aspire est proprement l’essence de la poésie et sa raison d’être. Elle a pour mission de susciter et de favoriser l’aspiration au moyen d’un verbe qui fait d’elle un art. C’est un verbe musical, quisoutient lapensée, dans ses tentatives d’ascension, sur les ailes de la mesure et du rythme, mais en excluant la note, pour ne point s’identifier au chant, où l’expression émotionnelle détrône le jugement.