Ouvrir le menu principal

Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t1.djvu/327

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





MADAME ALPHONSE DAUDET





Bibliographie. — Impressions de nature et d’art (1879) ; — L’Enfance d’une Parisienne (1883) ; — Fragments d’un livre inédit (1885) ; — Enfants et Mères (1889) ; — Poésies (1895) ; — Notes sur Londres (1897) ; — Journées de femme ; Alinéas (1898) ; — Reflets sur le sable et sur l’eau (1903).

Les œuvres de Mme A. Daudet ont été publiées par les éditeurs Charpentier, Charavay et Lemerre.

Mme Alphonse Daudet a collaboré à l’Art ; elle a donné des articles critiques, etc., à divers quotidiens et périodiques.

Mme Alphonse Daudet, née Julia Allard, débuta dans la vie littéraire vers sa dix-septième année, en publiant, sous le pseudonyme de Marguerite Tournay, des poésies dans le journal hebdomadaire l’Art (1865). « Plus tard, je continuai, nous dit-elle, à des dates éloignées, et je griffonnai des vers comme un peintre des croquis, au bas d’un registre de comptes, au revers d’un devoir de mes enfants, ou de pages lignées d’une fine et serrée écriture qui s’est faite glorieuse. »

Ses volumes de vers ont été composés « inconsciemment », et peuvent s’attribuer « à quelque élévation courte et subtile d’une pensée féminine vers ce qui n’est pas la tâche journalière ou l’obligation mondaine… » « La vie de Mme Julia A. Daudet, a dit José-Maria de Heredia, tient presque tout entière dans les œuvres de son mari. Jamais femme n’a su mieux porter un nom illustre. Elle a sa part, volontairement discrète, dans la gloire du célèbre romancier. Pourtant, sa personnalité subsiste à travers ce rayonnement, et si, en plus d’un endroit de ces romans fameux, il n’est pas impossible de distinguer la touche d’une main féminine, la femme a su néanmoins demeurer elle-même dans les livres qu’elle a signés. »

Les vers de Mme Alphonse Daudet, d’une grâce attristée, sont pleins de douceur et d’harmonie. Ils reflètent fidèlement une âme éprise d’idéale beauté.

Rappelons que Mme Daudet a fait insérer dans le Journal Officiel de fort belles et fort originales études littéraires signées Karl Steen.