Page:Virgile - Énéide, traduction Guerle, 1825, livres I-VI.djvu/11

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




NOTICE


SUR



LA VIE ET LES OUVRAGES

DE



J. N. M. DE GUERLE.



_________________________________________
Hic libellus, honori soceri mei destinatus,
professione pietatis, aut laudatus erit, aut
excusatus.
Tac. Agricola , 3.
_________________________________________


Qu’elle est douce, qu’elle est facile à remplir la tâche de celui qui, chargé de recueillir les détails de la vie d’un homme de lettres, pour les transmettre à l’avenir, ne trouve dans ses écrits rien qu’il doive soustraire aux regards du public, rien dans ses actions qu’il faille taire ou dissimuler ; mais qui rencontre partout l’accord constant d’un beau talent et d’un beau caractère : accord si rare dans tous les temps, et dont on trouve si peu d’exemples aux époques funestes qui ont mis, pendant une trop longue suite d’années, les âmes les plus fortes aux prises avec tous les genres de périls et de séductions ! C’est donc avec une pleine et entière sécurité, c’est sans