Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 9.djvu/210

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[trait]
— 207 —

La claire-voie de la galerie étant enveloppée par une archivolte, la projection horizontale de cette archivolte a été tracée en n et s, débordant vers la nef, en n′, le nu du tympan de l’archivolte inférieure pour former saillie sur les chapiteaux du pilastre d’angle (voy. Cathédrale, fig. 4).

Coupes.piliers.nef.Paris.et.Reims.png


Quant à l’archivolte interne s, elle sert de formeret à la voûte de la galerie. Pour mieux ouvrir la claire-voie, les petites archivoltes formant arcature (voy. Cathédrale, fig. 4) retombent en t sur le pilastre i, et non sur une colonnette. Le nu extérieur du mur au-dessus de la galerie étant en u, porté sur le formeret s, le contre-fort extérieur est en XX′r (voy. Cathédrale, fig. 2).

Les colonnettes e, f, continuent à s’élever et reçoivent l’arc-doubleau e′