Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 9.djvu/119

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[tour]
— 116 —

pièces a, enfile les courtines, bat le fossé ; et flanque les tours voisines ; avec sa pièce b elle défend la contrescarpe du fossé en face du point mort. La batterie haute protège les dehors ; le moineau empêche le passage du fossé ; les crénelages et mâchicoulis protègent la base de l’ouvrage contre l’attaque rapprochée et la sape.

Tour.XVe.siecle.png


L’incertitude qui apparaît dans les ouvrages défensifs de la seconde moitié du XVe siècle est ici évidente. On n’ose pas abandonner entière-