Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 6.djvu/426

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[ogive]
— 423 —

le triangle pris sur la diagonale d’une pyramide à base carrée, dont la section verticale, faite du sommet parallèlement à l’un des côtés de la base, donne un triangle équilatéral, est adopté très-anciennement pour tracer l’arc brisé.

Schema.ogive.romaine.png


Soit fgh la moitié de la projection horizontale d’une pyramide à base carrée, dont la section verticale faite sur ik est un triangle équilatéral ; la section verticale faite sur la diagonale fh donne le triangle