Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 6.djvu/282

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[maison]
— 279 —

Si ce plan est irrégulier, on doit reconnaître que sa disposition est bien entendue. Chaque service est à sa place, les communications entre eux sont faciles et cependant ils sont indépendants. À la droite de l’entrée, service de cuisine avec sa cour, sa sortie particulière et son grand portique de distribution d’aumônes. En face, l’escalier principal pour les appartements supérieurs et la salle à manger du rez-de-chaussée. À gauche, appartement complet, indépendant, avec sa cour et son portique, permettant d’entrer ou de sortir à couvert. Beaucoup d’hôtels du XVIIe siècle sont loin de présenter des distributions aussi commodes et aussi bien étudiées.

Plan.hotel.Jacques.Coeur.Bourges.2.png

La figure 34 trace le plan du premier étage de l’hôtel de Jacques Cœur. L’escalier principal A donne entrée dans la grande salle B, qui possédait une estrade comme les grandes salles des châteaux. Les appartements d’habitation étaient en C ; ils étaient mis en communication avec la grande salle B et avec la galerie D par des couloirs de service et des