Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 5.djvu/172

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[église]
— 170 —
ARDÈCHE. Arrond. de Privas. Ég. de Bourg-Saint-Andéol, ég. de Cruas, ég. cathéd. de Viviers[1].
Arrond. de l’Argentière. Ég. de Thines.
Arrond. de Champagne. Ég. de Champagne.
ARDENNES. Arrond. de Braux. Ég. de Braux.
Arrond. de Réthel. Ég. de Saint-Nicolas de Réthel.
Arrond. de Sédan. Ég. de Mouzon[2].
Arrond. de Vouziers. Ég. de Vouziers, ég. de Bouilly, ég. de Verpel, ég. abb. d’Attigny, ég. de Sainte-Vauxbourg.
ARIÈGE. Arrond. de Foix.. Ég. d’Unac.
Arrond. de Saint-Girons. Ég. de Saint-Lizier[3].
Arrond. de Pamiers. Ég. de la Roque, ég. de Mirepoix.
AUBE. Arrond. de Troyes. Ég. de Saint-Pierre (cathéd.)[4], ég. Saint-Urbain à Troyes[5], ég. de la Madeleine, id.[6], ég. Saint-André, id., ég. Saint-Jean, id., ég. Saint-Nizier, id., ég. Saint-Pantaléon, id., ég. Saint-Gilles[7], ég. de Bérulle, ég. de Montiéramey.
Arrond. d’Arcis-sur-Aube. Ég. d’Arcis-sur-Aube, ég. d’Uitre.
Arrond. de Bar-sur-Aube. Ég. Saint-Maclou à Bar-sur-Aube, ég. Saint-Pierre, id., ég. de Rosnay.
Arrond. de Bar-sur-Seine. Ég. de Fouchères[8], ég. de Mussy-sur-Seine, ég. de Ricey-Bas, ég. de Rumilly-les-Vaudes, ég. de Chaource.
Arrond. de Nogent-sur-Seine. Ég. de Saint-Laurent à Nogent-sur-Seine, ég. de Villenauxe.
AUDE. Arrond. de Carcassonne. Ancienne cathéd. de Saint-Nazaire de Carcassonne[9], ég. Saint-Michel de la ville basse à Carcassonne (cathéd. ac-
  1. Chœur du XIVe siècle, sans bas-côtés.
  2. Beau plan du XIIIe siècle.
  3. Église sans bas-côtés, avec un chœur et deux chapelles dans le transsept ; beau plan du XIIe siècle ; cloître.
  4. Chœur du XIIIe siècle, nef des XIVe et XVe, façade du XVIe ; le chœur est un des plus larges qu’il y ait en France ; son architecture rappelle singulièrement celle du chœur de l’église abbatiale de Saint-Denis ; il est encore garni de toutes ses verrières, qui sont magnifiques.
  5. L’église Saint-Urbain de Troyes, bâtie pendant les dernières années du XIIIe siècle, est l’exemple le plus remarquable du style gothique champenois arrivé à son dernier développement (voy. Construction, fig. 102, 103, 104, 105 et 106). La nef est restée inachevée. Cette église, qui est petite, et dont le chœur est dépourvu de bas-côtés, devait posséder trois clochers, l’un sur le transsept et les deux autres sur la façade.
  6. Reste d’une charmante église de la fin du XIIe siècle ; jubé du XVIe.
  7. Petite église en pans-de-bois de la fin du XIVe siècle.
  8. Nef romane, chœur du XIIIe siècle.
  9. L’un des plus remarquables édifices du midi de la France ; la nef date du XIe siècle, le chœur et le transsept du commencement du XIVe (voy. Cathédrale, fig. 49 ; Con-,