Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 3.djvu/508

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[conduite]
— 505 —

des arcs-boutants, de même par des conduites passant à travers un contre-fort terminé à sa partie inférieure par une tête formant dauphin (voy. ce mot). Nous trouvons, au-dessus des arcs-boutants de la nef de la cathédrale de Sées (1230 environ), une disposition analogue, mais préférable à celle adoptée à Bayeux, en ce que les contre-forts contenant les conduites de chute des eaux du grand chéneau ne sont que des coffres, des appendices crevés à leur base verticalement, sans coudes ni ressauts, de manière à éviter tout engorgement.

Conduite.cathedrale.Seez.png


Voici (4) en A la section horizontale de ces conduites, en B leur élévation perspective, en C la coupe sur l’axe de la conduite. Habituellement, comme nous l’avons indiqué en D, les conduites