Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 3.djvu/395

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[clocher]
— 392 —

cathédrale, les pinacles couvrent les angles de la charpente.

Clocher.Reims.3.png


Comme à la cathédrale aussi, ces pinacles sont des portions d’octogones en plan, mais épaulés à l’étage inférieur par les colonnes C qui inscrivent ces portions d’octogones dans des parallélogrammes rectangles. En G, on voit les retraites successives des contre-forts projetées sur plan horizontal, et en H l’une des galeries de réunion entre les deux tours. Tout cela est fort adroitement combiné, fort solide, et se comprend facilement, ce qui est une belle qualité (voy. Construction). Les trumeaux D, laissés pleins entre les ouïes du beffroi et les pinacles, conduisent l’œil des contre-forts de la base aux surfaces pleines de la flèche par une heureuse transition ; ils ont encore cet avantage de permettre de placer des abat-sons dans les grandes baies ; on voit partout dominer la construction, l’ossature dans cet édifice, et cela sans efforts comme sans pédanterie. Les architectes du