Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 1.djvu/431

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[arc]
— 412 —

L’emploi de l’artillerie à feu fut cause que l’on bâtit les tours C qui flanquent les courtines au moyen de deux murs parallèles terminés par un hémicycle. La ville de Langres est bâtie sur un plateau qui domine le cours de la Marne et tous les alentours ; du côté D seulement on y accède de plainpied. Aussi de ce côté un ouvrage avancé très-fort avait-il été établi dès le XVIe siècle[1]. En E était une seconde porte bien défendue par une grosse tour ronde ou bastille, avec deux batteries couvertes établies dans deux chambres dont les voûtes reposent sur un pilier cylindrique élevé au centre ; dans une autre tour juxtaposée est une rampe en spirale qui permettait de faire monter du canon sur la plate-forme qui couronnait la grosse tour (voy. Bastille) ; en F une troisième porte donnant sur la Marne protégée par des ouvrages en terre de la fin du XVIe siècle.

Plan.tour.XVe.siecle.Langres.png

Nous donnons (49) le plan d’une des tours dont la construction remonte à la fin du XVe siècle ou du commencement du XVIe[2]. Cette tour est un véritable bastion pouvant contenir à chaque étage cinq bouches à feu. Bâtie sur une pente rapide, on descend successivement par quatre emmarchements du point C donnant dans la ville, au point E. Les embrasures E, F, G, ressautent pour suivre l’inclinaison du terrain et se trouver toujours à une même hauteur au-dessus du sol extérieur. Les canons pouvaient être facilement introduits par des emmarchements larges et assez doux ; les murs sont épais (7,00 mètres), afin de pouvoir résister à l’artillerie des assiégeants.

Coupe.tour.XVe.siecle.Langres.png

La première travée dont les parois sont parallèles est voûtée par

  1. L’ouvrage avancé indiqué sur ce plan a été remplacé par une défense moderne importante, à cheval sur la route venant de Dijon.
  2. Cette tour s’appelle aujourd’hui tour du Marché. Nous donnons le seul étage qui soit conservé, c’est l’étage inférieur. Le plan est à l’échelle de 0,00175 p. m.