Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Voyages et aventures du capitaine Hatteras.djvu/65

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



— Ris tant que tu voudras, Bolton ; cela ne changera pas mon opinion. Tous les jours, en passant devant la cabine, je jette un regard par le trou de la serrure, et l’un de ces matins je viendrai vous raconter à qui ce capitaine ressemble, et comment il est fait.

— Eh ! par le diable, fit Pen, il sera bâti comme tout le monde, ton capitaine. Et si c’est un gaillard qui veut nous mener où cela ne nous plaît pas, on lui dira son fait.

— Bon, fit Bolton, voilà Pen qui ne le connaît même pas, et qui veut déjà lui chercher dispute !

— Qui ne le connaît pas, répliqua Clifton de l’air d’un homme qui en sait long ; c’est à savoir, s’il ne le connaît pas !

— Que diable veux-tu dire ? demanda Gripper.

— Je m’entends.

— Mais nous ne t’entendons pas !

— Eh bien, est-ce que Pen n’a pas eu déjà des désagréments avec lui ?

— Avec le capitaine ?

— Oui, le dog-captain, car c’est exactement la même chose. »

Les matelots se regardèrent sans trop oser répondre.

« Homme ou chien, fit Pen entre ses dents, je vous affirme que cet animal-là aura son compte un de ces jours.

— Voyons, Clifton, demanda sérieusement Bolton, prétends-tu, comme l’a dit Johnson en se moquant, que ce chien-là est le vrai capitaine ?

— Certes, répondit Clifton avec conviction ; et si vous étiez des observateurs comme moi, vous auriez remarqué les allures étranges de cet animal.

— Lesquelles ? voyons, parle !

— Est-ce que vous n’avez pas vu la façon dont il se promène sur là dunette avec un air d’autorité, regardant la voilure du navire, comme s’il était de quart ?

— C’est vrai, fit Gripper ; et même un soir je l’ai positivement surpris les pattes appuyées sur la roue du gouvernail.

— Pas possible ! fit Bolton.

— Et maintenant, reprit Clifton, est-ce que la nuit il ne quitte pas le bord pour aller se promener seul sur les champs de glace, sans se soucier ni des ours ni du froid ?

— C’est toujours vrai, fit Bolton.

— Est-ce que vous voyez cet animal-là, comme un honnête chien, rechercher la compagnie des hommes, rôder du côté de la cuisine, et couver des yeux