Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Voyages et aventures du capitaine Hatteras.djvu/63

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


scies à glace furent donc installées à l’extérieur du navire, de manière à pouvoir être mises immédiatement en usage.

Une partie de l’équipage acceptait philosophiquement ces durs travaux, mais l’autre se plaignait, si elle ne refusait pas encore d’obéir. Tout en procédant à l’installation des instruments, Garry, Bolton, Pen, Gripper, échangeaient leurs différentes manières de voir.

« Par le diable, disait gaiement Bolton, je ne sais pourquoi il me vient à la pensée que dans Water-Street, il y a une jolie taverne où l’on ne s’accote pas trop mal entre un verre de gin et une bouteille de porter. Tu vois cela d’ici, Gripper ?

— À te dire vrai, riposta le matelot interpellé, qui faisait généralement profession de mauvaise humeur, je t’assure que je ne vois pas cela d’ici.

— C’est une manière de parler, Gripper ; il est évident que dans ces villes de neige, qui font l’admiration de M. Clawbonny, il n’y a pas le plus mince cabaret où un brave matelot puisse s’humecter d’une ou deux demi-pintes de brandy.

— Pour cela, tu peux en être certain, Bolton ; et tu ferais bien d’ajouter qu’il n’y a même pas ici de quoi se rafraîchir proprement. Une drôle d’idée, de priver de tout spiritueux les gens qui voyagent dans les mers du nord !

— Bon ! répondit Garry, as-tu donc oublié, Gripper, ce que t’a dit le docteur ? Il faut être sobre de toute boisson excitante, si l’on veut braver le scorbut, se bien porter et aller loin.

— Mais je ne demande pas à aller loin, Garry, et je trouve que c’est déjà beau d’être venu jusqu’ici, et de s’obstiner à passer là où le diable ne veut pas qu’on passe.

— Eh bien, on ne passera pas ! répliqua Pen. Quand je pense que j’ai déjà oublié le goût du gin !

— Mais, fit Bolton, rappelle-toi ce que t’a dit le docteur.

— Oh ! répliqua Pen avec sa grosse voix brutale, pour le dire, on le dit. Reste à savoir si, sous prétexte de santé, on ne s’amuse pas à faire l’économie du liquide ?

— Ce diable de Pen a peut-être raison, répondit Gripper.

— Allons donc ! riposta Bolton, il a le nez trop rouge pour cela ; et s’il perd un peu de sa couleur à naviguer sous un pareil régime, Pen n’aura pas trop à se plaindre.

— Qu’est-ce que mon nez t’a fait ? répondit brusquement le matelot attaqué à son endroit sensible. Mon nez n’a pas besoin de tes conseils ; il ne te les demande pas ; mêle-toi donc de ce qui regarde le tien !

— Allons ! ne te fâche pas, Pen ; je ne te croyais pas le nez si susceptible. Hé !