Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Voyages et aventures du capitaine Hatteras.djvu/376

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Vers les dix heures du matin, les chasseurs s’étaient avancés d’une douzaine de milles dans l’est ; la mer se cachait au-dessous de l’horizon ; le docteur proposa une halte pour déjeuner. Ce repas fut pris rapidement ; au bout d’une demi-heure, la marche recommença.

'The Field of Ice' by Riou and Montaut 070.jpg

Le sol s’abaissait alors par des rampes douces ; certaines plaques de neige conservées, soit par l’exposition, soit par la déclivité des rocs, lui donnaient une apparence moutonneuse ; on eût dit des vagues déferlant en pleine mer par une forte brise.

'The Field of Ice' by Riou and Montaut 071.jpg

La contrée présentait toujours des plaines sans végétation que pas un être animé ne paraissait avoir jamais fréquentées.

« Décidément, dit Altamont au docteur, nous ne sommes pas heureux dans