Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Voyages et aventures du capitaine Hatteras.djvu/266

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.






CHAPITRE IV. — LA DERNIÈRE CHARGE DE POUDRE.


'The Field of Ice' by Riou and Montaut 010.jpg

Johnson avait dû donner asile dans la maison de glace aux chiens harassés de fatigue : lorsque la neige tombe abondamment, elle peut servir de couverture aux animaux, dont elle conserve la chaleur naturelle. Mais, à l’air, par ces froids secs de quarante degrés, les pauvres bêtes eussent été gelées en peu de temps.

Johnson, qui faisait un excellent dog driver[1], essaya de nourrir ses chiens avec cette viande noirâtre du phoque que les voyageurs ne pouvaient absorber,

  1. Dresseur de chiens.