Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Voyage au centre de la Terre.djvu/85

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Je voyais ça et là des fumerolles monter dans les airs.

« J’y pensais, » répondit-il simplement.

Que signifiaient ces paroles ? Allait-il donc entendre la voix de la raison ? Songeait-il à suspendre ses projets ? C’était trop beau pour être possible.

Après quelques instants de silence, pendant lesquels je n’osais l’interroger, il reprit en disant :

« J’y pensais. Depuis notre arrivée à Stapi, je me suis préoccupé de la grave question que tu viens de me soumettre, car il ne faut pas agir en imprudents.

— Non, répondis-je avec force.

— Il y a six cents ans que le Sneffels est muet, mais il peut parler. Or les éruptions sont toujours précédées de phénomènes parfaitement connus. J’ai donc