Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Voyage au centre de la Terre.djvu/65

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Hans, personnage grave, flegmatique et silencieux.

— Éteint ?

— Oh ! éteint depuis cinq cents ans.

— Eh bien ! répondit mon oncle, qui se croisait frénétiquement les jambes pour ne pas sauter en l’air, j’ai envie de commencer mes études géologiques par ce Seffel… Fessel… comment dites-vous ?

— Sneffels, reprit l’excellent M. Fridriksson. »

Cette partie de la conversation avait eu lieu en latin ; j’avais tout compris, et je gardais à peine mon sérieux à voir mon oncle contenir sa satisfaction qui débordait de toutes parts ; il essayait de prendre un petit air innocent qui ressemblait à la grimace d’un vieux diable.